Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Chroniques absurdes 2. Un monde de brutes

29/03/2005 5692 visiteurs 5.0/10 (2 notes)

M échanceté, mesquinerie, impolitesse, sans gène, mauvaise foi, bêtise... Autant de caractéristiques peu enviables dont Miguelanxo Prado se sert pour nous offrir ce tome deux des Chroniques absurdes, réédition de ses récits courts parus en France à la fin des années 80 et au début des années 90 chez les Humanoïdes Associés.

C'est toujours un véritable plaisir de retrouver le dessin si particulier de Prado, fait de perspectives tordues, de visages grimaçants et caricaturaux et d'une grande science du rythme et du mouvement. Les décors en particulier attirent l'attention, par leur côté bancal : les constructions menacent de tomber à tout moment, les routes et les trottoirs semblent avoir été tracés par une bande de piliers de bar un samedi soir, et même les paysages plus bucoliques paraissent oppressants. Il n'est donc pas étonnant de trouver au sein de ces décors... absurdes des individus au comportement pour le moins étrange.

Prado exagère, grossit certains petits défauts et les rend parfaitement ignobles et insupportables. L'environnement des différents personnages est une véritable jungle, où ceux qui survivent sont les plus forts, en actes et en gueule, les plus nombreux et les plus teigneux. Pas de place ici pour la gentillesse, la guerre et la violence se taillent la part du lion dans ces histoires à l'humour décapant. Le résultat se révèle souvent réjouissant, bien qu'un peu répétitif à la longue. On a le sentiment que dans cet univers, tout et n'importe quoi peuvent arriver. Pourtant les récits se déroulent souvent selon le même schéma, et utilisent les mêmes recettes. On sent que leur finalité première n'est pas d'être regroupés en album. Heureusement, l'auteur parvient parfois à vraiment étonner, comme dans l'histoire dont la couverture du livre est tirée. Rien que pour cela, et bien sûr pour le trait de l'auteur, la lecture des Chroniques absurdes est fortement conseillée.

Par petitboulet
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Chroniques absurdes
2. Un monde de brutes

  • Currently 3.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    zaaor Le 29/08/2005 à 16:40:58

    Dès la première histoire le ton est donné. Il n'est pas facile de lire un album des Chroniques absurdes au complet en un seul jet. L'émotivité et l'agressivité suscitées par ces histoires se doit d'être suivi de quelque chose de plus léger. Prado ne perd aucunement la touche dans ce deuxième album.