Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Taïpi Un paradis cannibale

25/08/2016 3569 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

O céan Pacifique, première moitié du XIXe siècle. Tom et Toby, deux matelots sur un baleinier, commencent à trouver le temps long. Ils profitent d’un ravitaillement aux Îles Marquises pour se faire la belle. Mais comment survivre sur cette terre inconnue peuplée, dit-on, d’anthropophages ? Dans la jungle et les montagnes brumeuses, l'Enfer n’est jamais très loin du Paradis…

Pour son premier roman, Taïpi, Herman Melville s’était basé son expérience de marin embarqué. Mélangeant ses propres souvenirs – il avait effectivement déserté son navire lors d’une escale en Polynésie et avait dû se réfugier dans l’arrière-pays pour éviter les autorités – et divers témoignages d’explorateurs, l'ouvrage avait connu un succès considérable dès sa parution en 1846. Devenu un classique du genre, il influença également de nombreux écrivains (tel Robert Louis Stevenson ou Jack London) attirés, comme lui, par le large.

Sous une couverture évidemment inspirée par un autre amoureux du lieu, Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier proposent une version BD de ce conte quasi-initiatique sur fond de vahinés et de sable blanc. Habitués de l’exercice (cf. Gatsby le magnifique), leur travail se montre très respectueux du texte d’origine tout en montrant beaucoup de personnalité et d’assurance. En effet, le trait tout en liberté du dessinateur apporte un véritable souffle de fraîcheur à la narration. De son côté, le scénariste a su intelligemment s’affranchir du style sévère de Melville et, là aussi tout en conservant l’esprit général, mettre au goût du jour la langue et les réactions des protagonistes. Le résultat est efficace, dynamique et décalé comme il le faut, un peu à la manière de Christophe Blain pour Isaac le pirate.

Excellente introduction vers une œuvre qui, malgré les années, reste d’actualité de par sa réflexion sur l’acceptation des différences, cette relecture de Taïpi devrait séduire tant les bédéphiles que les amateurs de destinations lointaines et enchanteresses.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Taïpi
Un paradis cannibale

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.