Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'autoroute sauvage 2. Kilomètre sang

25/08/2016 9191 visiteurs 5.0/10 (3 notes)

C aptif du Baron, Jin ne doit son salut qu’à l’intervention inopinée de Mo et Hélène. Toutefois, la route vers Paris est semée d’embûches et, pour l’instant, l’important n’est pas la destination finale mais le chemin qu’il reste à faire pour y parvenir.

Tiré du roman de Julia Verlanger, L’autoroute sauvage s’attache à suivre les pérégrinations d’une ex-Groupée et d’un Solitaire à travers une France post-apocalyptique qui - à bien des égards - semble être revenue plus de mille ans en arrière.

Kilomètre sang donne dans le sanglant. Un scénario classique, mais qui possède le mérite de faire le travail correctement. Tous les ingrédients du genre sont là, du héros traumatisé à l’héroïne prête à tout endurer pour retrouver sa sœur, du compagnon de route plein de ressources aux méchants plus sadiques les uns que les autres ! Cerise sur le gâteau, l’approche graphique de Zhang Xiaoyu et surtout sa mise en couleur dynamisent véritablement le récit et installent ce road-movie dans un rythme et des tonalités pas forcément des plus désagréables.

Kilomètre zéro devrait conclure cette balade romantique :
- Lui, remonte là-haut vers le brouillard,
- Elle, ne descendra plus dans le midi !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

L'autoroute sauvage
2. Kilomètre sang

  • Currently 3.38/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (21 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Bethesda Le 03/06/2017 à 18:35:42

    Scénario très décevant, très peu de dialogues ce qui fait que qu'on le lit très rapidement en ayant l'impression qu'il ne se passe pas grand chose.
    Coté dessin c'est répétitif et un peu bâclé, les ennemis se ressemblent un peu tous.
    Bref à éviter.

    pierre999 Le 05/05/2016 à 21:09:19

    MA vraie cote serait : 7.5/10

    Olala ! Le Chroniqueur est vachement sévère !! OK, des séries post-apocalytique, ce n'est pas ce qui manque !! Mais si on pense "Jarémiah", là, on se dit : TOUJOURS le même principe de scénario !! Mais je dois l'avouer : j'achète tjs...
    Mais doit-on être aussi sévère avec cette série ?
    NON !! Le dessin n'est pas figé, les traits qui semblent un peu "grossiers", donnent un plus à la série et le scénario : pour moi, il est bon ! Je n'ai pas dit excellent !! Mais bon, limite très bon !.
    Et qu'est ce que cela peut faire que la petite île française ait été épargnée ???? Si, dans la réalité, un scénario catastrophe devait arriver, c'est EVIDENT qu'il existerait des zones "épargnées miraculeusement" C'est évident de chez évident !!
    Donc, ce n'est qu'un détail SANS AUCUNE importance !!

    Il faut savoir distinguer le bon grain de l'ivraie ! "Jérémiah", même si cette BD n'est pas loin de l'ivraie... Mais qd on est accroc...

    Et ici, nous avons du bon grain qui peut donner une baguette de qualité très acceptable !
    Il est certain que se renouveler dans ce genre d'univers n'est pas chose aisée... Et je pense que cette BD arrive qd même à se hisser un poil au-dessus du genre.
    Un poil, c'est déjà pas mal !!
    Alors, je l'ai lue avec "avidité" et continuerai à la lire car elle me procure une "évasion" telle que j'en oublie les tracas, petits et grands, de notre société actuelle, je peux me dire : il y a pire !!! Et cela me rassure un peu... C'est déjà pas mal pour une BD si mal cotée par The chroniqueur... Non ?
    Je pense aussi à la série "Chats" ou "Neige". Là perso, c'est du bon !! (je ne parle pas des derniers albums de ces séries qui s'étiolent...).
    Bref, j'aime...

    jmarcv Le 05/02/2016 à 11:01:18

    je trouve le dessin un peu ruste et répétitif.
    se lit très vite. On ne peut pas dire qu'il se passe beaucoup de chose.
    je lierai le troisième parce que j'ai commencé les deux premiers tomes.
    Mais je n'irais pas les recommander pour ceux qui n'ont commencer la série.

    biggyjay Le 17/12/2015 à 13:45:20

    C'est du "post-apo" de Série B proche du film "Doomsday". Ça se lit très vite, l'histoire avance très vite et le dessin manque de profondeur.
    C'est certainement produit très rapidement et ça ne doit pas coûter bien cher à éditer...

    kurdy1207 Le 22/10/2015 à 08:52:53

    L’idée de faire en BD la géniale trilogie « L'autoroute sauvage, La mort en billes et L'île brûlée » de Gilles Thomas (Julia Verlanger) était une excellente idée. Le faire en seulement trois albums, quand il en aurait fallu au moins le double, l’est déjà moins. Du coup, il faut oublier le roman et voir ce « triptyque » comme une autre histoire. Après, une fois ce tour de passe-passe réussit, et en toute honnêteté, il faut reconnaître que c’est plutôt pas mal comme BD.