Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A vant de connaître le succès avec Daytripper, les frères Fabio Moon et Gabriel Bá ont tenté de faire publier quelques nouvelles qu’ils avaient écrites à quatre mains. Fans du travail de Diana Shultz, éditrice chez Dark Horse, les deux brésiliens lui présentaient inlassablement leur projet qu’elle finit un jour par accepter. Ce sont au total une douzaine de nouvelles dessinées que les auteurs durent écrire en quelques années pour réaliser Détails d’une vie brésilienne sorti pour la première fois en 2006.

« Clignez des yeux au mauvais moment et vous passerez à côté de l’essentiel ». Ces quelques mots de Fabio Moon en préface résument non seulement la démarche des deux jumeaux sur cet album mais également tout ce qui allait préfigurer Daytripper. Il y a cette obsession de s’attacher à l’infime et au futile, de décortiquer les actes manqués qui peuvent changer une vie jusqu’à imaginer une panoplie d’uchronies pour envisager toutes les possibilités. Dans « Réfléchir I et II », un homme tergiverse après avoir rencontré une fille dans un bar puis rencontre ses « doubles » qui ont chacun choisi une option différente. Oui, il y a un certain plaisir masochiste à essayer d’analyser plutôt que d’oublier.

Par nature, les nouvelles sont forcément inégales dans leur qualité. Les auteurs ont laissé à Diana Shultz le soin d’organiser ce joyeux méli-mélo de rencontres improbables, d’histoires d’amour avortées et d’instants fugaces. Le choix chronologique de la structure de la rencontre amoureuse, du premier regard électrique à la fin du couple usé, permet d’aborder l’ouvrage en ayant l’impression d’avoir entre les mains une histoire homogène et cohérente. S’il fallait néanmoins retenir un chapitre, « Trop tard pour un café » justifie presque à lui seul l’intérêt de l’album. Pour la maîtrise du noir et blanc, tout d’abord, illustrant le jeu permanent de séduction de deux inconnus, pour le découpage, vif et dynamique, qui, dans une succession de plans, passe d’un personnage à l’autre et, enfin, pour les dialogues qui sonnent très justes.

Plus qu’une curiosité pour découvrir les prémices d’une œuvre, Détails d’une vie brésilienne devrait également satisfaire un lectorat pour qui les termes « contemplatif » et « recherche intérieure » ont un sens.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
6.7

Informations sur l'album

Détails d'une vie brésilienne

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.