Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A mandine cherche l'âme sœur partout, même sur le Net. Charlène, sa copine revenue d'un périple en Amérique du Sud, se met en tête de rencontrer son paternel qu'elle n'a jamais connu. Mano, lui, n'ose pas dire à Robinson qu'il doit démissionner pour ouvrir une boutique avec Samia, sa fiancée. Robinson, justement, a bien du mal, entre son magasin de DVD qui périclite, sa rupture d'avec Léa et son boulet de père que sa mère a encore mis dehors. Mais peut-être qu'un peu d'amour, adoucirait ce quotidien et ramenait le bonheur qu'il espère et attend.

L'inversion de la courbe des sentiments est, à la manière des films chorale qui plaisent tant, une histoire acerbe, drôle et ancrée dans son époque. Avec talent, Jean-Philippe Peyraud croque ses contemporains et s'amuse à entrechoquer leurs vies. Ils se croisent, s'aiment, se séparent, se rencontrent... Tout en se moquant des évolutions récentes de notre monde (les sites de rencontres, la cigarette électronique, le téléchargement etc...) le scénariste du Désespoir du singe dépeint une société perdue, incarnée à merveille par son héros, un quarantenaire cynique et désabusé. Une comédie de mœurs aussi, avec ces relations qui se font et se défont, ces sentiments qui changent au gré des humeurs et des quiproquos. En suivant, comme les meilleures séries TV actuelles, en parallèle le destin de plusieurs protagonistes, il égraine les situations avec naturel, sans que le plaisir de lecture ne faiblisse. Celles-ci paraissent improbables ? Certainement. Exagérées ? Totalement. Touchantes ? Évidemment. Car c'est là que réside la principale force de cet album : envoûtant même dans des circonstances ubuesques ou dans le ton juste même lorsque les séquences décrites sont caricaturales. Ainsi, en s'appuyant sur des dialogues qui font souvent mouches, les personnages restent crédibles et certains de leurs travers feront rire (jaune ?) nombre de lecteurs.

Graphiquement, l'auteur reste fidèle à une certaine ligne claire. Épuré, son style très fluide convient parfaitement à ce récit dynamique. Baignées de tons pastels, les planches pleine de vie ne sont pas sans rappeler les dessins d'Antonio Lapone sur le récent Greenwich Village. Un festival de couleurs tendres, où se mêlent avec bonheur modernité et petit côté rétro savoureux.

Sans retrouver la sensibilité de Il pleut ou l'universalité de Grain de Beauté, l'inversion de la courbe des sentiments n'en est pas moins touchant, juste et réussi. En proposant à ses fans un album comme il sait les faire, Jean-Philippe Peyraud s'offre ainsi un retour de qualité, chroniquant la vie de ses congénères avec humour et tendresse.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'inversion de la courbe des sentiments

  • Currently 4.23/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Cellophane Le 11/03/2018 à 18:21:32

    Le dessin n’a rien d’exceptionnel – ni de mauvais, par ailleurs.
    Il est simple, les couleurs aussi…

    Mais au fil des pages, il permet de raconter avec simplicité l’histoire, sans attirer excessivement l’attention ou la détourner.
    Même si quelques plans vu du dessus sont très sympas, le tout passe facilement et on entre agréablement dans l’histoire.

    Celle-ci est à la fois simple (jamais rien de compliqué, une fille qui recherche son père, un homme qui cherche à se trouver un boulot, un autre qui cherche la sérénité…) et complexe.

    Parce que toutes ces histoires simples quand elles sont prises indépendamment, se croisent et rend le tout dense, riche, touffu, comme la vie réelle.

    Tout se croise et se retrouve.

    Si certaines choses peuvent passer au second plan (comme la mammectomie), le tout se révèle très agréable à lire !

    Fluide et crédible, chaque histoire se développe intelligemment, de façon réaliste, pour notre plus grand plaisir.

    D’auteur que l’auteur se plaît à poser des scènes, à nous faire croire à des choses, pour les démonter ensuite, nous montrer qu’on s’est trompé, que la vérité est toujours tout autre, inattendue et ce, jusqu’au bout…

    Un vrai plaisir à suivre !

    yopinet Le 07/05/2017 à 19:21:15

    Sur 190 pages, JP Peyraud réussit une belle performance. Celle de compter 6 histoires qui s'entrecroisent. 6 histoires, cela représente beaucoup de personnages à mettre en place. Mais le défi est plutôt bien relevé : les personnages sont profonds et attachants. L'intrigue est bien menée, et parsemée de moments cocasses, émouvants et très surprenants.
    Une lecture très agréable qui en étonnera plus d'un... 7/10

    biggyjay Le 14/02/2017 à 13:40:42

    Un peu étrange mais agréable à lire.
    C'est sympa, ça raconte des évènements du quotidien de personnes comme vous et moi et c'est bien illustré malgré la pureté du trait.
    L'auteur commence d'abord par dépeindre les protagonistes et leurs histoires dans une première partie. Dans une seconde, il bouleverse tout ce qu'il a mis en place et enfin, on termine sur un point complètement inattendu.
    Une lecture agréable pour un livre qui porte bien son nom.

    herve26 Le 07/11/2016 à 00:45:51

    Je n'ai lu que quelques livres de Jean Philippe Peyraud, parmi lesquels le somptueux "le désespoir du singe".
    Avec "L'inversion de la courbe des sentiments", je découvre une autre facette de cet auteur, à la fois sur le style que sur le ton.
    J'ai immédiatement pensé à la série "Love Song" de Christopher, en découvrant le dessin assez épuré de Jean-Philippe Peyraud sur cet album mais aussi par les thèmes abordés.
    Ce récit se veut à la fois intimiste (avec des histoires d'amours qui se font et se défont), drôle (avec le père de Robinson) mais aussi plus dramatique (comme la liaison de Gaspard avec une femme mariée), autour d'un personnage , Robinson. Personne complexe, d'une quarantaine d'année,assez blasé mais toujours à la recherche de l'amour , même sur internet
    Auprès de lui, gravitent moult personnages, qui comme dans "la ronde" de Max Ophüls, finissent par se rejoindre.
    Les dialogues font mouche et cette comédie douce amère (parfois tragique-voir l'épisode de la barque-) est très agréable à lire.

    En tout cas la chute finale, dans tout les sens du terme, est bien amenée