Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

P our ceux qui, après son superbe Caravage, en douteraient encore, Milo Manara n’excelle pas uniquement dans l’art rémunérateur des jeunes femmes dénudées. En compilant deux œuvres de jeunesse, Glénat permet de découvrir une autre facette du dessinateur italien, avant qu’il n’ait son Déclic.

Parus en 1979 et 1982 chez Dargaud, L’homme des neiges puis Quatre Doigts - L'homme de papier illustrent la progression foudroyante du style de Manara, surtout lorsqu’il est fait référence à certains épisodes de Jolanda de Almaviva, du début des 70’s ! Si la collaboration avec Alfredo Castelli donne un récit mystique et introspectif qui offre une interprétation pour le moins inhabituelle de la légende du "répugnant" homme des neiges, l’histoire de Lapine Blanche et Cheveux Jaunes propose un western décalé et allégorique. Sans suite, cet album confirme ce que Manara laissait déjà largement entrevoir dans son HP et Giuseppe Bergman de 1980.

Odyssées initiatiques est l’occasion, sur les plages d’un été, de (re)découvrir une certaine idée de la bande-dessiné et les (presque débuts) de l’un des maîtres actuels du 9e art.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Odyssées initiatiques

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.