Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Deux Bandits

18/07/2016 4314 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L a chaleur du Caatinga fait délirer "La Teigne", à moins que ce ne soit sa blessure… Avec "Crâne de bœuf", ils sont les derniers survivants de la troupe du Commandant. Après une nuit de repos, et pour des raisons propres à chacun, ils décident de tendre une ultime embuscade au Lieutenant Honorio, celui-là même qui, quelques jours auparavant, décima leur bande de pistoleros.

De vastes étendues arides, un soleil de plomb, une gare, un village fantôme aux habitants apeurés, une caisse de TNT, deux brutes… et voici que l’imagination s’enflamme. Pour l’occasion, Danilo Beyruth situe son histoire non, pas dans le Far-West américain, mais dans son Brésil natal à une époque où, là aussi, le colt avait valeur de loi et la probité se révélait souvent une notion relative. Mis à part ce détail géographique, l’album respecte scrupuleusement les canons du western, à deux exceptions toutefois : il n’y a pas de bons, que des méchants, et le sang coule salement et sans fioriture. Utilisant une mise en scène très cinématographique, une galerie de personnages pour le moins typés et une couleur privilégiant les teintes ensoleillées du Sertãos, le récit fait dans le sibyllin et le visuellement efficace, laissant à chaque planche le soin de faire comprendre l’essentiel.

De la sueur, du sang et de la Cachaça, Les deux bandits ne s’embarrasse pas de circonvolutions inutiles… Pas forcément conseillé aux plus jeunes !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Deux Bandits

  • Currently 4.20/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 03/12/2016 à 13:41:36

    Voilà une BD atypique, pouvant provoquer autant l’exaspération que la jubilation !

    Exaspérant parce qu’à mon sens il n’y a pas de scenario (ou si peu que le lecteur s’en fichera totalement) et que les personnages, du genre « affreux, sales et méchants » sont parodiques et dénués de toute épaisseur ; enfin parce que les dialogues sont souvent beaucoup trop plats, trop neutres pour sortir de la bouche de ces « deux bandits » rugueux dont le caractère devrait être largement plus acéré.
    Avec des répliques plus caustiques, plus ironiques, cette histoire aurait tout de l’œuvre culte ! Comme les films de Roberto Rodriguez auxquels elle fait penser, et c’est son côté jubilatoire : Deux tueurs en bout de course n’ayant plus rien à perdre, un cadre de fin du monde, un déchainement de violence où tout doit disparaitre sous la poussière et les cactus…La matière du ballet funèbre aurait pu être grandiose !

    Car les qualités graphiques sont remarquables. La mise en scène est soignée, le dessin incisif, vigoureux et détaillé est bien mis en couleur, le découpage cinématographique est particulièrement efficace et les décors sont percutants.

    Ça ne suffit sans doute pas à l’élever au-dessus du lot… mais «Deux bandits » par sa radicalité et son esthétisme saura sûrement trouver son public.

    kurdy1207 Le 06/07/2016 à 18:55:27

    L’histoire se situe dans la région du Nordeste au Brésil. Une bande de brigands vient d’être décimée par le lieutenant Honorio et ses soldats. Les deux survivants, la Teigne et Crâne-de-bœuf, se retrouvent au point de ralliement le rocher du mort.

    Après avoir fait décapiter les bandits, le lieutenant fait transporter les têtes dans des caisses pour pouvoir les exposer à la capitale. Les deux survivants décident d’attirer Honorio et sa troupe dans un guet-apens pour récupérer les têtes afin de donner une sépulture décente à leurs camarades morts.

    Quant à Crâne-de-bœuf, il veut surtout récupérer la tête de Zé cabreiro, au détriment de la Teigne, car une carte au trésor se trouve sous son cache œil.

    Voilà un scénario de qualité et les dessins nous font bien sentir la dureté de la vie au Brésil dans la moitié du 19ème siècle ainsi que la chaleur écrasante du Caatinga, partie aride de la région du Nordeste.

    Le livre comporte très peu de texte, mais les dessins parlent d’eux-mêmes, et de nombreuses pages ne comprennent que peu de cases. Du coup, malgré les 96 pages cela se lit rapidement.

    toon's Le 05/07/2016 à 19:09:42

    Tous les ingrédients du western spaghetti sont présents dans cet opus. Un album délicieusement scénarisé et magistralement mis en image pour la plus grande joie des gourmets du genre. On en reprendrai bien volontiers !

    mediatheque_lannion Le 04/07/2016 à 09:24:34

    Superbe western spaghetti, avec toutes sortes de travelling. Scénario impeccable et efficace. Du Sergio Leone en BD…