Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Damned

13/06/2016 3329 visiteurs 3.0/10 (1 note)

M ick Thorne n’a qu’une parole. Il va honorer celle faite à un ex-compagnon de cellule mort en prison et ce quel qu’en soit le prix. Celui-ci pourrait bien être plus élevé que prévu, le boss de la mafia locale souhaitant connaître la teneur du message à délivrer à la sœur du défunt, mystérieusement absente.

Connaître tous les clichés d’un genre et les aligner comme pour une revue d’effectif ne suffit pas à faire une bonne histoire, Damned en est la démonstration. Steven Grant propose un récit ultra classique et se satisfait d’imprimer un rythme soutenu ou de maintenir le taux de testostérone au plus haut. C’est bien peu, tant les personnages sont caricaturaux, le contexte aussi léger que du papier à cigarette, l’intrigue linéaire et ses enchaînements convenus. Il ne faut pas compter sur le dessin de Mike Zeck pour sauver le tout tant il est dénué de charme. La définition des personnages est approximative, l’expressivité oscille entre absente et forcée, tandis que la mise en scène se révèle sans inventivité.

Bastons, petites pépées et roulage de mécanique ne suffisent pas à faire un bon polar.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
3.0

Informations sur l'album

Damned

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.