Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La maison

06/06/2016 2921 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

C ela fait un an maintenant qu'Antonio est décédé. Ses enfants se sont enfin décidés à s'occuper de la demeure de ce dernier. La garder ? La vendre ? Ils hésitent encore. La première chose à faire est de la maintenir en état et il y a du travail.

Jolie fable sur les liens familiaux, les souvenirs et le temps qui passe, La maison peut également se lire comme un constat sur l'importance de savoir s'arrêter de courir et prendre un moment pour se rappeler qui nous sommes et d'où nous venons. Même s'ils sont très différents, Vicente, José et Carla « sortent » du même moule et partagent une foule de points communs que leurs existences respectives ont malheureusement estompé avec les années. Durant ces quelques jours de bricolage forcé, ils doivent d'abord ré-apprendre à se connaître avant de pouvoir vraiment partager ce qui les unit : leur origine. Fait d'incessants retours en arrière (parfois un peu difficiles à suivre), le scénario couvre plus de six décennies. Les réminiscences de certains étant différentes de celles des autres, le puzzle se forme et se déforme au fil des pages avant de présenter une image claire et nostalgique. N'importe qui ayant dû démêler des vieilles histoires de famille avec des frères et des sœurs devraient parfaitement s'identifier à ces protagonistes aux caractères bien trempés.

La narration est évidemment centrée sur le bâtiment. Reprenant l'unité de lieu du théâtre, la mise en scène s'avère très bien pensée. Toutes les actions finissent immanquablement par concerner les murs ou le jardin forçant ainsi les personnages à se pencher sur leurs propres fondations. Pour emballer le tout, le trait assuré et les très belles couleurs du dessinateur s'avèrent plaisantes à parcourir et donnent beaucoup de vie à ces péripéties domestiques.

Le ton posé et sincère – l'histoire est en grande partie auto-biographique – de Paco Roca se révèle plus qu'agréable et rend La maison particulièrement touchant.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

La maison

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 09/10/2017 à 22:21:32

    "La maison" est tout à fait recommandable pour qui aime les histoires toute simples, universelles et sans prétentions. Celle-ci (les retrouvailles d’une fratrie dans la maison familiale après la mort du père) est agrémentée d’un graphisme modeste mais agréable et parfaitement adapté au scenario.
    Tout sonne juste et la pointe d’émotion qui teinte les pages au fil de la lecture est sincère.
    Une BD honnête, nuancée et sensible.

    biggyjay Le 18/06/2016 à 19:04:32

    Je n'avais jamais lu de BD de Paco Roca auparavant. Et pour une première lecture, c'est plutôt pas mal.
    Côté graphique, le trait est plutôt simpliste mais pas inesthétique pour autant. Les couleurs sont bien traitées et le tout véhicule ce qu'il faut d'émotion.
    Côté scénario, j'ai d'abord pensé "Ça y est ! Encore une histoire à propos d'un père et de son fils, pleine de bons sentiments, de regrets et d'occasions manquées". Alors là oui, mais non. Ce bouquin est un peu plus original que ça et l'histoire va un peu plus loin, même si elle aborde des situations que nous avons tous vécu ou que nous vivrons tous et toutes. Ça reste une belle histoire familiale qui évoque la vie et qui sent bon les souvenirs.