Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Koblenz 4. M pour anarchie

18/03/2005 10902 visiteurs 8.2/10 (6 notes)

D éjà un quatrième épisode pour cette étonnante série de Thierry Robin, qui allie un graphisme très personnel, tout en angles dans le trait comme dans les cadrages, et des récits mystérieux, oniriques, centrés sur l'énigmatique docteur Koblenz. Chaque album se déroule dans un lieu différent et en révèle un peu plus sur ce personnage doté de puissants pouvoirs, expert en phénomènes occultes. Une fois n'est pas coutume, ce quatrième tome fait la part belle à son assistante, Clara, qui collabore avec des anarchistes poseurs de bombes dans la Berlin du début du XXe siècle.

Démarrage tambour battant, graphisme somptueux dès les premières planches, Thierry Robin annonce d'emblée la couleur : cette quatrième aventure place la barre très haut. Déjà remarquée dès le premier tome, surtout pour son ambiance et pour l'univers visuel particulier, la série souffrait parfois de ces histoires complexes, fantasmagoriques, certes originales mais qui rendaient la lecture parfois laborieuse.

Il semble que l'auteur ait trouvé ici le thème idéal : sans renier les fondements de son univers, il ajoute une touche de polar qui donne ce rythme efficace qui manquait. L’histoire est convaincante, le suspense plus présent qu’à l’accoutumée, et si ce n’était suffisant, Robin ajoute une galerie de personnages secondaires pittoresques qui rendent l’ensemble plus vivant et particulièrement réussi. Et ce n’est pas tout : l’ambiance graphique appelle quant à elle les superlatifs. Le trait est toujours plus fin et soigné, la mise en page toujours imaginative gagne en lisibilité, le tout est sublimé par les couleurs : la dominante rouge / noir superbement utilisée confère à l’ensemble une élégance irrésistible, visible dès la couverture.

Inconstestablement, Koblenz s’impose avec M pour anarchie comme l’une des séries les plus intéressantes du moment. A noter la sortie simultanée d'un coffret regroupant tous les albums : à découvrir d’urgence…

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
8.2

Informations sur l'album

Koblenz
4. M pour anarchie

  • Currently 3.95/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (57 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 07/11/2010 à 00:34:48

    Quatrième tome très réussi, scénario noir à souhaits.
    Les dessins font la grande force de cette oeuvre mélant fantastique et polar.
    Néanmoins l'ensemble peut surprendre ou décontenancer.
    A essayer pour voir.
    7/10.

    le patricien veterini Le 02/03/2005 à 20:21:27

    Quatrième opus de la série, on retrouve un Koblenz dans un sale état, à l'agonie sur son lit de mort. En effet le docteur du paranormal qui vit avec un coeur mécanique, se fait "pomper" son énergie par une machine mystique.

    On découvre rapidement que c'est M (comme le chanteur mais en plus gros), un homme avec qui il a un passé commun qui tire les ficelles. Clara l'assistante sexy de notre héros infiltre le groupe d'anarchiste de celui qui devrait endosser le rôle de méchant de cette série pour remonter jusqu'à la machine diabolique et tenter de sauver Koblenz.

    Thierry Robin égal à lui même dans la qualité de son dessin, et de son histoire. Un trait toujours aussi splendide que l'on renconnait entre mille, des encadrés originaux, et la couleur, ah cette couleur !!! C'est beau. Au point de vue du scénario, l'histoire s'inscrit dans la continuité, on découvre au fur et à mesure des tomes un Koblenz de plus en plus sombre au passé chargé, et une clara de plus en plus présente et amoureuse.

    Un très bon tome pour une série incontournable.