Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

A près les célèbres aventures de Don Quichotte, Rob Davis change de registre en entamant une trilogie intimiste et auto-fictionnelle. L'adolescence, le passage à la vie d'adulte, la découverte des rouages de la société et les limites de l'éducation face à la complexité et l'absurdité du monde, tels sont une partie des révélations que Scarper Lee, Véra Pike et Castro Smith vont faire dans leur fugue à travers la ville.

L'heure des lames ne serait qu'un énième roman initiatique à la thématique milles fois vues et revues, si la folie créatrice de Davis n'avait pas transformé ce récit en une fable angoissante et surréaliste, piochant autant dans le cubisme de Pablo Picasso que la noirceur sémantique de Georges Orwell. En effet, le scénariste projette ses peurs pour créer un monde incroyable dans lequel les anniversaires n'existent pas (mais où l'on connaît la date de sa mort), les parents sont des automates bricolés à partir de bric et de broc, les appareils ménagers possèdent une âme et où la pluie est faite de couteaux acérés… De métaphore en métaphore, les jeunes héros arpentent cet univers sombres aux codes impénétrables dans l'espoir d'en comprendre les règles, à défaut de les maîtriser.

La tâche du lecteur pour suivre les tenants et les aboutissants de ces pérégrinations n'est pas plus aisée. Au premier abord, le foisonnement d'idées incongrues s'avère difficile à suivre, voire complètement incompréhensible. Puis, petit à petit, une image à peu près cohérente se forme. Mieux encore, un véritable suspens finit par apparaître, alors que la fin la première partie de cette odyssée existentielle arrive en vue.

La forme très ouverte - peut-être trop diront certains - de la narration choisie par l'auteur permet toutes les interprétations. Heureusement, si Davis préfère la suggestion pour montrer son propos, sa technique narrative est extrêmement au point. Découpage et mise en page ne laissent aucun doute, au milieu de ce déferlement créatif, il sait parfaitement où il va.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'heure des lames

  • Currently 3.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.