Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

E ndre Ernő Friedmann,dit Robert Capa (1913 – 1954), est considéré comme le plus grand photographe de guerre de l'Histoire. Actif du milieu des années trente - ses images de la Guerre d'Espagne le firent connaître de tous - à sa mort tragique au Vietnam, il aura couvert tous les conflits entourant la Deuxième Guerre mondiale. De l'Afrique du Nord à la campagne d'Italie, des plages du Débarquement à l'Allemagne ravagée, son travail au cœur de l'action témoigne inlassablement des destructions aveugles et de la folie des hommes.

Cinq ans après Le carnet de Roger, Florent Silloray a choisi de raconter les années d'activité du grand photographe. Ses heures de gloire sur le terrain, mais aussi ses côtés plus sombres (l'alcool, le jeu, les amours sans lendemain) qui minèrent ce personnage habitué à jouer sa vie pour capter « l'instant décisif » cher à Henri Cartier-Bresson. Biographie appliquée, l'album jouit d'une excellente réalisation graphique. En effet, plutôt que de reproduire les cadrages de son sujet, le dessinateur a intelligemment préféré se placer à côté ou derrière lui. Résultat, ces relectures de photos devenues iconiques (La mort du soldat républicain, La femme tondue à la Libération, parmi tant d'autres) donnent du corps au propos. De plus, le trait réaliste, mais aucunement figé, associé au ton bistre des cases (la marque de fabrique de l'auteur) forment un tout doté d'une esthétique en parfaite adéquation avec la période historique en question.

Par contre, si les planches sont agréables à l’œil, le rythme et le ton général de l'ouvrage sont moins convaincants. Capa est un homme entier et fragile à la fois. Durant son existence, il a côtoyé la mort à multiples reprises, écuma avec son ami Ernest Hemingway tous les bars d'Europe et d'Amérique, perdit Gerda Taro, l'amour de sa vie, sur le front d'Aragon puis vécut une idylle sans espoir avec Ingrid Bergman. Tous les épisodes de cet intense et court destin sont racontés sur le même ton quelque peu clinique. Où est l'odeur de la peur et la poussée d'adrénaline quand il faut sauter sur Anzio ou Monte Cassino ?

Sans doute impressionné et un peu paralysé par la stature de son sujet, Silloray rend une copie sérieuse et complète, mais manquant drastiquement de souffle épique autant que dramatique. Sur un plan plus terre-à-terre, l'absence d'un portfolio, même modeste, est également regrettable. Quelques clichés auraient certainement judicieusement clos l'album.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Capa, l'étoile filante

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    lebadin Le 28/05/2016 à 19:06:34

    Je rejoins totalement le commentaire ci-dessus, et regrette aussi l'absence d'un petit supplément avec la première édition, photos, biographie, etc...
    Un détail de dates: page 63, "Chartres, 18 août 1944" (et non 45)...