Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Travis 11. Les Enfants de Marcos

21/03/2016 3020 visiteurs 6.0/10 (1 note)

T ravis a disparu. Sa navette a été retrouvée quelque part dans l’espace et la seule piste pour remonter jusqu’à lui mène au Mexique, où un conflit armé d’une rare violence exclut toute possibilité d'investigation officielle. C’est donc à Vlad qu’il reviendra de jouer les barbouzes pour tenter de retrouver son ami.

Après autant de tomes, il est heureux de constater que la qualité de la série – et plus globalement de tout l’univers imaginé par Fred Duval autour de Travis et Carmen Mc Callum – ne baisse pas. Bien sûr, la mécanique est rôdée et ne réserve plus de réelle surprise, mais la vision futuriste du monde développée par l’auteur reste d’une crédibilité inattaquable, alors qu’il parvient également à varier les thèmes. Ici, l’intrigue s’articule autour de gangs de trafiquants avides de révolution et du partage des terres mexicaines entre divers acteurs – publics, privés ou non gouvernementaux.

Au dessin, Christophe Quet est toujours aux commandes après une escapade du côté de chez Wendy. Le trait a évolué et se fait peut-être moins précis, parfois moins détaillé, mais l’ambiance, aidée par les couleurs cette fois plus douces de Pierre Schelle, ne dépare pas dans la série.

Signe de constance et de professionnalisme, ce nouvel album devrait ravir les fans.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Travis
11. Les Enfants de Marcos

  • Currently 3.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thorntrop Le 11/05/2017 à 19:02:05

    En effet, un Travis sans le le héros, mais avec Nirky, toujours aussi efficace. Une nouvelle histoire commence. Le chassé-croisé avec CarmenMcCallum est à nouveau utilisé... ce qui peut donner à ceux qui lisent les deux séries un air de déjà-vu à ce scénario... mais bon, c'est efficace

    kingtoof Le 10/05/2016 à 22:26:17

    Un Travis "sans Travis".
    Un album centré sur l'excellent Vlad Nirky, parfaite machine à tuer., qui sort de sa retraite pour retrouver Travis.
    Album à suivre, qui se termine sur une image hommage au film "Apocalypse Now" (référence à la barge et à la plongée "Au cœur des Ténèbres")

    biggyjay Le 29/03/2016 à 00:15:30

    Retour confus pour Travis.
    Le dessin évolue un peu, c'est normal. Côté ambiance c'est pas mal mais j'ai connu de meilleurs abums dans cette série. L'évolution et les relations entre les personnages semblent vraiment intéressants. Nyrki est plus que jamais LE personnage principal de cette série... donc de ce côté là tout va bien :-)
    Ma réserve porte sur la mise en route de l'histoire, plutôt complexe. En effet, cet album met en place l'histoire et les personnages de ce nouveau cycle. On y trouve, comme d'habitude, des références aux multiples événements de cet univers partagé (Carmen McCallum, Code McCallum, Travis, etc.) mais je trouve ce démarrage lent, dense et confus.
    J'ai besoin de lire la suite pour me faire un avis complet. De plus, je n'ai, hélas, pas eu l'effet "whaouh" obtenu à la lecture du premier tome du nouveau cycle de Carmen McCallum. C'est dommage.

    yannzeman Le 22/03/2016 à 08:03:47

    J'ai sous-noté cet album, dans un 1er temps, mais je le regrette car il surnage dans un genre (action pure et SF) assez pauvre en bonnes surprises.

    Je n'ai encore jamais été déçu par un album de cette collection "série B", qui n'a rien d'une série B tant les scénarios sont de qualités, et les thèmes abordés faussement d'action.

    La BD peut se lire comme une Bd d'action pure, mais il est évident que les auteurs se creusent la cervelle pour intégrer l'action dans un contexte très riche et sans cesse connecté au monde réel, celui d'aujourd'hui et de très bientôt.

    Le dessin n'a jamais baissé en qualité, ce qui est rare, et le dessinateur est resté le même, ce qui est très bien (et rare aussi !).

    Le personnage titre n'est même pas présent dans cet album, sans que cela ne pose problème, ce qui prouve bien que l'univers de cette série est riche et les personnages "secondaires" très bien écrits.

    Et puis, Vlad est un personnage incroyable de charisme ; il mériterait sa propre série, si d'aventure les auteurs en ont l'envie.

    L'histoire est prenante, comme toujours, et comme dans "Carmen Mc Callum", "ou dans une moindre mesure "Golden City", le plaisir de lecture est total.

    Que vive encore longtemps cette série !