Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Clifton 22. Clifton et les gauchers contrariés

15/02/2016 4197 visiteurs 6.0/10 (1 note)

G ood Heavens ! Le plus célèbre des détectives amateurs de sa gracieuse Majesté reprend du service ! En effet, plus de huit ans après sa dernière enquête, Clifton est de retour, avec, aux manettes, le « sérial-repreneur » Zidrou (La Ribambelle, Ric Hochet, etc.). Autre surprise de taille, Turk, le dessinateur emblématique de la série, est également de la partie ! De quoi rappeler de bons moments aux aficionados du Colonel.

Pour Clifton et les gauchers contrariés, le scénariste de L'élève Ducobu a choisi une approche ultra-respectueuse et parfaitement balisée. De plus, celui-ci a visiblement bien potassé les vingt et un volumes existants pour en extraire scientifiquement leurs substantifiques moelles. Personnages, humour et atmosphère sont au rendez-vous et, même si le résultat s'avère plus proche du Canada Dry que du single malt douze ans d'âge, le lecteur nostalgique (et indulgent) ne sera pas déçu. Évidemment, la majorité des gags ne sont pas tout jeunes et l'intrigue se fait minimaliste. Néanmoins l'aventure est rythmée et impeccablement organisée. Par contre, ceux qui imaginaient retrouver la légèreté de Raymond Macherot ou le sens de la parodie de Bob De Groot en seront pour leurs frais. En résumé, du travail professionnel, réalisé avec sérieux, mais qui ne provoque que bien peu d'étincelles.

Aux pinceaux, Turk retrouve avec un plaisir certain Harold Wilberforce et Puddington. Pratiquement figés dans le temps, le trait et la mise en page ne semblent pas avoir changé depuis 1984 : effet madeleine de Proust garanti ! Il faut dire que le pseudo-réalisme tout en rondeur du co-créateur de Léonard fonctionne toujours aussi bien. Alliant richesse et lisibilité (la demeure dévastée du héros, par exemple), ce style unique se révèle, à défaut de surprendre, toujours aussi efficace.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Clifton
22. Clifton et les gauchers contrariés

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (18 votes)

  • Turk
  • Kaël
  • 02/2016 (Parution le 05/02/2016)
  • Le Lombard
  • 978-2-8036-3624-2
  • 46

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    pouetepremier Le 10/05/2016 à 21:09:16

    Le commentaire de Pierre Yves est vraiment bien ! en résumé pas un chef d'oeuvre mais une ambiance "so british" trop attachante pour qu'on imagine s'en passer.

    enrixavier Le 27/02/2016 à 13:18:26

    Le commentaire de Pierre Yves est vraiment bien, curieusement dans ma jeunesse je connaissais beaucoup plus clifton que spirou étant enfant d'un père ayant connu le journal de tintin dans les années 50/60. Super heureux donc que clifton revienne, étant fan de chick bill je reverais qu'il revienne aussi mais remplacer Tibet est-ce possible?
    Le top serait que revienne le journal de Tintin en fait!

    pierryves Le 08/02/2016 à 02:33:13

    S'il y a bien une série dont on n'attendait vraiment pas qu'il en paraisse un nouvel album, c'est bien CLIFTON. Série secondaire (pas par sa qualité, mais par sa célébrité), excepté pour les lecteurs de feu "Le Journal Tintin" dans les années 1970 et '80, on ne peut pas dire que le personnage soit connu du grand public.

    Le colonel Harold Wilberforce Clifton a été créé à l'aube des années 1960 par Raymond Macherot, qui lui a fait vivre trois aventures, qui aujourd'hui on bien mal vieilli. Greg l'a ressuscité une première fois en 1969 en confiant le dessin à Jo-El Azara, puis a décidé de passer la main au tandem Turk et DeGroot (ROBIN DUBOIS et LEONARD) qui lui a enfin concocté des aventures dignes de lui. Des albums comme LE VOLEUR QUI RIT (toujours avec Greg), SIR JASON, CE CHER WILKINSON, 7 JOURS POUR MOURIR ou WEEK-END A TUER sont à compter parmi les meilleurs crus de la série. Les indispensables de son "âge d'or".
    Les choses se sont gâtées par la suite avec le départ de Turk en 1985, confiant sa place à Bédu. Malgré un excellent LA MEMOIRE BRISEE renouant avec l'esprit de 7 JOURS POUR MOURIR, les albums suivants ont perdu le charme de la série, qui est devenue plus sérieuse et moins humoristiquement britannique (LE BAISER DU COBRA). C'était devenu juste une énième série de détective ; sans âme et banale. Un peu comme TIF & TONDU à la même époque sous l'égide de Sikorski et Lapière. Bédu s'est retrouvé finalement seul à la tête de CLIFTON, puis à cédé sa place à son tour à Rodrigue qui a achevé de le couler (avec le concours de DeGroot (!) revenu aux affaires, on ne sait pourquoi). Les choses en étaient donc là en 2008. Seule la parution d'une intégrale de moyenne qualité (car pas intégrale du tout - il manque toutes les histoires courtes et inédites en albums) a rappelé au monde que CLIFTON avait existé un jour, mais que c'était visiblement une série de "patrimoine", avant tout destinée aux quadras nostalgiques.

    Huit ans plus tard arrive donc cette surprise. Un nouveau CLIFTON. Et c'est doublement étonnant car le dessin en a été confié à Turk, celui de "l'âge d'or" dont il était question plus haut. Ce qui est déjà un gage de plaisir. C'est un peu comme si Janry revenait dessiner SPIROU & FANTASIO. Maintenant, il faut que l'histoire tienne. Et la mission a été confiée à Zidrou, dont on parle beaucoup, mais dont je n'ai personnellement jamais rien lu. Tout ce que je peux dire est que le résultat est très satisfaisant. On retrouve pleinement ce qu'on appréciait à l'époque. Comme si on venait de tomber sur un inédit de 1982-83. L'auteur a pleinement saisi l'esprit de la série qu'on aimait et l'humour caractéristique des aventures des années '70 est bel et bien là, même s'il est parfois trop appuyé il est vrai.
    A noter également que, contrairement à toutes les aventures passées qui se déroulaient à l'époque contemporaine de leur création, celle-ci se déroule en 1960, c'est-à-dire avant LES LUTINS DIABOLIQUES et LE VOLEUR QUI RIT.

    Alors ce n'est certes pas un chef-d’œuvre, mais il n'y a jamais eu de chef-d’œuvre dans CLIFTON. Ce n'est pas une série faite pour ça et ça n'en a jamais été le but. Amateurs d'auteurisme, passez votre chemin ! Mais c'est très agréable à lire, on passe un bon moment. On rit parfois, on sourit souvent. Que demander de plus ? Une prochaine aventure est annoncée en fin d'album. Ça, c'est un plus. A l'heure où tout ce qui est anglais est à la mode, surtout en matière de séries TV, peut-être que les éditions du Lombard ont pensé qu'il était temps de ressusciter une seconde fois le colonel irascible. Espérons que ça marche. Surtout si ça continue dans la même veine.