Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Paul 8. Paul dans le Nord

23/11/2015 5678 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

Q uébec, 1976. Alors que les prochains Jeux Olympiques de Montréal sont dans tous les esprits, Paul, comme tout bon adolescent, broie du noir. Ses parents lui courent sur les nerfs (c'est réciproque) et il ne rêve que de s'acheter une moto, pour enfin être libre. Heureusement, il y a les copains, Marc tout particulièrement. Les fêtes, les premières virées et, évidemment, les filles : l'année va être chargée !

Paul dans le Nord, Michel Rabagliati narre un nouvel épisode de la vie de son alter-ego aux gros sourcils. Le récit se déroule quelques années après Paul au parc, alors que les affres de l'adolescence frappent de plein fouet le héros. Tout le monde - pas besoin d'être québécois – se reconnaîtra sûrement dans cette histoire de rébellion et de découverte des prémices du monde des adultes. Les anecdotes sonnent juste et les dialogues sont succulents. La recette narrative de l'auteur est parfaitement au point, peut-être un peu trop. En effet, par moments, la construction apparaît un peu mécanique. Les effets dramatiques et les petites parenthèses historiques tombent irrémédiablement à point. La réalisation est impeccable et on ne peut plus maîtrisée, mais un peu sèche sur la longueur, comme si une partie du charme présent dans les tomes précédents s'était perdue quelque part dans les Laurentides.

Graphiquement, Rabagliati montre sa province natale avec une impressionnante attention pour les détails et une fierté à peine feinte. Le trait est précis et léger à la fois. Le dessinateur ne peut également pas nier son passé de graphiste tant il prend un malin plaisir de truffer ses planches de petits effets visuels très frappants (onomatopées amusantes, cadrages typés « affiche publicitaire », etc.). De plus, la galerie de personnages s'enrichit de nombreux protagonistes hauts en couleur plus vrais que nature. Le résultat est grouillant de vie et s'avère particulièrement truculent tout au long des cent-quarante pages de l'ouvrage.

Charmante invitation à découvrir la Belle Province, Paul dans le Nord amusera et touchera certainement tous les lecteurs qui ont eu seize ans un jour.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Paul
8. Paul dans le Nord

  • Currently 4.26/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 21:30:17

    J'ai avisé toute la série des Paul. Il ne me manquait que ce 8ème et dernier volume paru récemment. Je vais laisser 4 étoiles au lieu des 3.5 que j'aurais données allègrement. En effet, il y a deux titres pour moi qui surpassent celui-ci à savoir Paul à Québec et surtout Paul au parc qui avait été particulièrement touchant. Ce titre est plus léger et sans prise de tête.

    En effet, on va s'attacher à l'adolescence de notre héros avec les copains, la mob et le premier amour sans oublier la crise avec les parents sur le dos. L'été 1976 réserve bien des surprises. Et puis, ce fut également les fameux jeux olympiques de Montréal.

    C'est toujours aussi plaisant de lire un Paul. On passe de bons moments de lecture dans la belle province. Le gros bémol concernera le fait que certaines expressions ou bien certaines références culturelles sont bien trop locales pour les comprendre en notre qualité d'européen. Ceci dit, on pardonnera tout à l'auteur pour nous faire éprouver la nostalgie d'une époque révolue car nous avons été également des adolescents.

    Plus encore, on sera émerveillé par la qualité du dessin et de l'écriture. On aura droit à une planche en couleur totalement hallucinante. Bref, des surprises nous attendent !

    Saint -Jean Le 19/09/2017 à 11:43:30

    ça ne raconte rien et ça raconte tout de nos vie. Qui ne se reconnait pas dans Paul me jette la première pierre. Bien entendu que c'est à lire!

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 09:04:26

    J’ai découvert que ce roman graphique, emprunté par hasard à la bibliothèque, faisait en fait partie d’une série. Celle-ci, démarrée il y a une dizaine d’années, relate les aventures de Paul à différents moments de sa vie.

    Paul dans le Nord est le dernier paru et il n’y a pas besoin d’avoir lu les autres pour découvrir ce recit autobiograpique plein d’humour.

    Dès le début de cette BD, on plonge directement au Québec pour suivre les aventures de Paul. Et quelles aventures!

    L’adolescence et ses premiers émois, les premières virées avec les potes, les relations conflictuelles avec les parents, la première mob…

    Chacun, peut à travers cette lecture, se reconnaître et retrouver avec nostalgie cette période qu’on a tous traversée.

    Michel Rabagliati parsème agréablement notre lecture avec quelques anecdotes historiques notamment sur les Jeux Olympiques qui se déroulaient en 1976 à Montréal.

    J’ai donc passé un bon moment avec cette lecture et par la même occasion appris quelques expressions québécoises. J’ai vraiment apprécié le style de l’auteur et j’espère avoir l’occasion de découvrir d’autres histoires de Paul.