Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Ma vie est un best-seller 1. Ma vie est un best-seller

09/11/2015 3935 visiteurs 6.0/10 (1 note)

V enue d'une succursale, Corinne est affectée au siège d'une grande entreprise publique où elle découvre les mécanismes du New Public Management : langue de bois, jargon et absurdité de l'efficience qui aboutit à un néant de productivité. La nouvelle recrue glande. Elle glande tellement qu'elle finit par en écrire un roman qui se veut un mode d'emploi de la fainéantise au travail.

Totalement autobiographique, Ma vie est un best-seller raconte les conséquences et les aléas d'un succès rapide en librairie. Très vite, l'auteur est prise dans un tourbillon médiatique, alors que son éditeur gaspille les recettes dans des investissements pharaoniques et hasardeux. Corinne suscite surtout la haine et l'incompréhension, chacun semble s'abstenir de lire son livre et lui prête les propos qui l'arrange, comme dans cette scène emblématique où, rendue muette par la force des choses, elle est prise en otage entre la CGT et le patronat.

L'intérêt de cette success-story douce-amère vient de cette habilité à croquer des personnages hauts en couleurs, comme son chef, servile, et emblème de ce néo-management du vide intellectuel sorti des grandes écoles : survolté, maniant l'anglais mal-à-propos et cultivant l'idiotisme. À l'opposé, Pierre, le dandy à l'ancienne, dernier vestige d'une certaine noblesse de l'entreprise, amoureux de la belle langue et de l'efficacité, qui, à quelques mois de la retraite, prend les choses avec une désinvolture grandiose. Les célébrités de la télévision sont elles aussi passées à la moulinette de ce jeu de massacre. Hélas, malgré l'humour, il est difficile de s'attacher au personnage. Celle-ci peine à se faire entendre et agace avec son côté très détaché ; peut-être est-ce un effet de contraste donné par un auteur qui a voulu écrire un livre pour rire et qui se retrouve, malgré elle, jouet et symbole des idéologies économiques qui s'affrontent. Comme quoi, le succès dont beaucoup rêvent n'est pas forcément une sinécure.

Aux crayons, c'est le retour d'Aurélia Aurita, dessinatrice qui a connu, elle aussi, les affres d'une célébrité soudaine. Elle s'amuse à ponctuer son dessin dynamique en noir et blanc de petites taches de couleur, comme un jeu de piste qui mène à la libération finale.

Rencontre survoltée entre deux femmes qui ont connu une expérience identique, Ma vie est un best-seller n'invente rien sur le broyage médiatique du succès, mais sait joliment le raconter via l'absurde.

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Ma vie est un best-seller
1. Ma vie est un best-seller

  • Currently 2.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 21:50:25

    J'ai beaucoup aimé cette oeuvre librement inspiré de l'expérience de Corinne Maier, auteur d'un best-seller intitulé "Bonjour Paresse" (500.000 exemplaires vendus dans le monde). Cela avait défrayé la chronique il y a une dizaine d'années. Elle travaillait à EDF et avait critiqué son entreprise dans un livre. Au-delà de cet aspect, c'est une réfutation par l'ironie individualiste de tous les thèmes de la mobilité, de la culture d'entreprise, de l'engagement dans le travail comme un épanouissement.

    En ce qui me concerne, tout ces thèmes sont toujours d'actualité. Le déclassement social existe toujours. Et il est vrai que plus on monte en grade dans une grande entreprise, moins on en fait sur un certain plan d'activité. Voilà un exemple de citation assez cynique du livre afin de vous faire une idée : "Si vous n'avez rien à gagner en travaillant, vous n'avez pas grand-chose à perdre en ne fichant rien. Choisissez les postes les plus inutiles : conseil, expertise, recherche, études. Et ne sortez jamais dans le couloir sans un dossier sous le bras".

    Sinon, pour le dessin, j'ai toujours aimé le style graphique d'Aurélia Aurita (Fraise et Chocolat et Buzz-moi) qui est d'ailleurs toujours aussi critiqué. La rencontre de ces deux auteurs féminins allait un peu de soi car elles ont été toutes les deux au centre d'une attention médiatique avec un tourbillon suscité par le succès. Cependant, derrière l'industrie du best-seller, il y en a qui s'en mettent plein les poches et ce ne sont pas forcément les auteurs ayant provoqué pourtant le succès.

    Bref, une bonne description du monde de l'entreprise au-delà de toute caricature.

    judoc Le 17/10/2015 à 17:10:05

    Fort sympathique ce petit album, un concentré de bonne humeur inspiré de "Bonjour Paresse", un livre à succès (qui n'était pas parvenu jusqu'à moi) paru il y a une dizaine d'année.

    Le scénario est bien sûr drôle et très prenant, il révèle les excès d'une grande entreprise qui n'a malheureusement pas le monopole de la bêtise et des comportements absurdes.

    D'une très grande justesse, le propos parlera à ceux qui ont connu ce genre de boites et qui ont eu la chance de vivre autre chose. Les "responsables" sont de parfait petit soldats au service de la fumisterie et d'une "idéologie" bien pensante.

    Les dessins, tout à fait adaptés à l'esprit du bouquin, sont savoureux.

    A lire, pour ce maintenir en forme et de bonne humeur !