Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bob Morane - Renaissance 1. Les Terres Rares

29/10/2015 8467 visiteurs 6.5/10 (4 notes)

L ors d’une mission de maintien de la paix au Nigeria, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, le lieutenant Robert Morane intervient au mépris des ordres pour sauver un homme d’une exécution sommaire. Cet acte lui vaut un procès mais il échappe à une condamnation grâce à l’intervention de celui qui lui doit la vie, devenu président du Nigeria entre temps. Il est toutefois chassé de l’Armée. Le sergent Bill Ballantine – qui a assisté son supérieur dans l’opération non autorisée – n’a pas eu cette chance. Sous l’insistance de son père, le lieutenant-colonel Darren Ballantine, qui tenait à laver l’honneur familial, la demande de grâce a été rejetée et il doit purger quatre ans de prison. Pendant ce temps, Morane est embauché par le chef d'État nigérian qui souhaite installer durablement son pays sur la voie du développement.

Bon, voilà, la BD « polémique » de la fin 2015 arrive. Non, non, ce n’est pas un brûlot politique ou une charge visant une religion, c’est pire ! Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray (au scénario), accompagnés de Dimitri Armand (au dessin), osent toucher à Bob Morane, comme d'autres avaient repris en main James Bond, avec un but similaire : le sortir de son carcan vieillot pour le réinventer dans le monde moderne, afin de lui redonner vie. Bien entendu, les ayatollahs se sont déjà déchaînés bien avant la sortie du livre et, en bons docteurs de la loi, s’arc-boutent sur une forme immuable au mépris de l’esprit. Pour ceux qui ont décidé de s’intéresser à cette œuvre sans a priori, il est vraisemblable qu’elle puisse constituer une belle surprise.

Tout d’abord, parce que c’est un très bon tome d’introduction. Les auteurs savent clairement mener leur barque, construisant pas à pas le contexte et les personnages, jouant parfaitement sur le rythme de l’action et ménageant habilement leurs effets. Ensuite, n’en déplaise à certains, parce que l’esprit « Morane » est là. Il est bien sûr encore difficile de prononcer un verdict définitif, beaucoup d’éléments se mettant juste en place, mais ce démarrage est tout à fait encourageant. Le souffle de l’aventure est bien là, avec un soupçon d’anticipation. En quelques pages, le portrait d’un homme d’action charismatique et intègre est dressé. L’esprit chevaleresque est là, sans le côté toujours propre sur soi en toutes circonstances et asexué. Le nouveau Bob vit, vibre, a une vie amoureuse et pas toujours le temps de se raser (my God !). Sa relation avec son compère géant écossais est juste ébauchée, mais les fondements du lien qui va les unir sont solidement ancrés.

Enfin, la partie graphique n’est pas en reste. Le trait réaliste de Dimitri Armand, soutenu par un découpage dynamique et des cadrages cinématographiques, offre une identité forte et "pêchue" à l’ensemble. Il est évident que le dessinateur était attendu au tournant en ce qui concerne la définition de personnages symboliques de la série et il s’en sort très bien. Bob Morane est sans doute celui qui choquera le moins les « puristes » avec une définition lui conférant un charisme certain, sans basculer dans le « beau gosse ». Miss Ylang-Ylang, en patronne d’une société militaire privée, est bien loin de la « greluche » annoncée (devinez par qui) et dégage ce qu'il faut de dangerosité. Bill Ballantine est sans doute celui qui déchaîne le plus de commentaires négatifs. Pourtant, il est peut-être le plus impressionnant, fort d'un look Cro-Magnon en totale adéquation avec l’épreuve qu’il traverse, parfaite réponse symbolique à un pan de la société qui l’a rejeté. Enfin, l’emblématique Ming n’apparaît que le temps d'une case mais sa présence est immédiatement remarquable.

Voilà, le Phénix vient de renaître de ses cendres : qu'il prenne désormais son véritable envol.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Bob Morane - Renaissance
1. Les Terres Rares

  • Currently 3.41/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (46 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 05/09/2020 à 19:42:58

    Après Les Nouvelles Aventures de Ric Hochet, c'est au tour de Bob Morane de se faire une nouvelle jeunesse. Le voilà propulsé en 2018 sur un futur ayant deux années d'avance sur notre temps. Il est question de l'Afrique et plus précisément du Nigéria.

    On nous rappelle à juste titre qu'il n'y a pas si longtemps, un chef d'état européen avait dit que l'homme africain n'était pas assez entré dans l'Histoire. Cette aventure prend un peu à contre-pied de toutes les théories politiques ou historiques. Il est également question d'un casque magique qui transmet plus facilement le savoir. Bref, nous voilà entrés dans l'Histoire du XXIème siècle.

    Les nostalgiques regretteront certainement le décalage avec le vieux Bob Morane en criant à la trahison. En ce qui me concerne, nous assistons comme le titre l'indique à une véritable renaissance avec des thèmes assez actuels. Les auteurs ont réussi le pari de faire rattacher ce héros légendaire dans un récit totalement futuriste. Bon point par conséquent.

    Le premier tome incite à lire le second. Je regrette juste quelques facilités comme un assassinat politique non argumenté et le fait de tourner dans le spectaculaire. On espère que la suite sera à la hauteur. Bonne impression également pour le dessinateur qui a réalisé un bon travail graphique.

    Bref, nous avons une interprétation très éloignée du Bob Morane vintage de Henri Vernes. Ce n'est pas pour me déplaire mais honnêtement, il aurait pu s'appeler autrement qu'on n'aurait pas vu la différence. Renaissance ? Certes mais surtout enterrement...

    Shaddam4 Le 22/02/2018 à 11:49:07

    Je n’ai jamais lu de Bob Morane que je ne connais que par la chanson d’Indochine… La reprise de la série avec le dessinateur du très réussi Sykes était l’occasion pour moi de découvrir ce personnage, aidé par une couverture du premier tome vraiment chouette.

    Après avoir sauvé le futur président du Nigéria, Bob Morane, brillant idéaliste rompu aux zones de guerre devient son conseiller spécial, chargé de mettre en oeuvre un ambitieux plan d’éducation des populations nigérianes grâce à une technologie d’apprentissage neural. Mais alors que des attentats brutaux attisent les tensions, les motivations du président et de sociétés françaises deviennent plus troubles et obligent l’Aventurier à remettre ses convictions en question.

    Malgré un a priori plutôt positif, j’ai été assez déçu par les deux premiers albums sensés former un premier cycle alors qu’ils ne clôturent rien mais ressemblent plutôt à une introduction au personnage. Le problème c’est que tout va beaucoup trop vite pour un album introductif à un personnage mythique. Je ne sais pas si Bob Morane à été modernisé ( il est ici un idéaliste archidiplomé et engagé pour des raisons humanitaires dans les casques bleus) mais si l’environnement géopolitique est assez contemporain, l’introduction d’une part non négligeable de SF ne prends pas vraiment. J’attendais plus de la BD d’aventure à la Largo winch et ici Bob Morane est totalement trimballé par le scénario sans aucune décision ni réflexion de sa part. Du coup, si l’on peut s’intéresser à une intrigue d’anticipation proche de ce que produit Fred Duval dans la collection Série B Delcourt, le personnage nous laisse assez distants. C’est dommage car le scénario est assez ambitieux, mais j’ai éprouvé du mal à identifier cette BD entre différents genres, ce qui empêche d’être véritablement happé. Sur un thème proche, le Katanga de Fabien Nury, plus faible niveau graphique, est beaucoup plus réussi dans le traitement de la relation politique entre Occident et pays africains.

    Niveau dessin, si le trait très encré de Dimitri Armand collait parfaitement à l’ambiance western de Sykes, on alterne ici entre certaines cases très inspirées, notamment au niveau des visages et beaucoup d’autres assez lambda avec des arrière-plans délaissés. Je ne suis pas sur que l’on puisse reprocher grand chose à Armand (son travail reste plus que correcte) hormis que son style ne s’accommode pas vraiment avec des atmosphères futuristes. Les hésitations graphiques que je notais sur Sykes sont toujours d’actualité et la technique de l’illustrateur à peu progressé depuis, ce qui est étonnant. On dira que c’est inégal.
    Du coup il est peu probable que je continue une série qui a mon avis aura du mal à attirer des lecteurs ignorants de la série originelle. Un coup dans l’eau pour le Lombard.

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/02/20/bob-morane-renaissance/

    Tolkien29 Le 17/05/2016 à 20:38:08

    Excellent...
    Je connaissais la série précédente et ça n'était en aucun cas une série à laquelle j'aurais pu accrocher.
    Ici , j'adore le scénario , les dessins sont tout à fait dans mes goûts , j'attends la suite avec impatience.
    Je note 4/5 tout simplement parce que sans une véritable série , ce tome ne restera qu'un bon essais. Une série dans la même veine est forcément quelque chose de durable.

    herve26 Le 07/03/2016 à 10:11:11

    Mes seuls souvenirs de Bob Morane remontent à la lecture des bandes dessinées signées Vernes et Vance, il y a quelques années.
    Cette série d'ailleurs, ne m'avait guère convaincue.

    Intrigué par les avis assez positifs sur cette reprise,mais aussi sur le seul nom de Luc Brunschwig, je me suis enfin lancé dans la lecture de ce premier volume.
    Et bien,je dois dire que j'ai été agréablement surpris même si je trouve que l'intrigue développée ici l'emporte un peu sur le héros, Bob Morane, relégué au second plan dans cet opus. Mais gageons, vu la dernière page de cet album, qu'il prendra de l'importance dans la suite de l'aventure.
    Le scénario est bien ficelé, d'une actualité criante et le dessin réaliste de Dimitri Armand, que j'avais découvert avec "Sykes" (collection signé) ne souffre d'aucun reproche.

    Une bonne reprise, que je suivrai.

    FrankyDalbert Le 29/12/2015 à 18:06:36

    Les héros ne meurent jamais... Mais là, il y a vraiment danger !

    On aurait vraiment dû obliger par contrat les promoteurs de cette indigne "Renaissance" à lire et à apprendre par cœur la centaine de romans/nouvelles et autant d'albums BD consacrés à ce mythe : cela les aurait peut-être dissuadés de passer à l'acte...

    reveur59 Le 25/12/2015 à 04:45:39

    De prime abord, je croyais que retrouver Bob Morane en Bd serait une excellente chose. Hélas, le scénariste a décidé de "refaire" Bob Morane, le jugeant obsolète pour notre époque. Pour moi, c'est inadmissible. Les romans sont encore régulièrement publiés, et Morane est un personnage non seulement actuel, mais aux possibilités infinies. Il n'y avait aucune raison de changer quoi que ce soit. Et là tout y passe, l'âge, l'époque. Visiblement le scénariste ne connait rien de rien au personnage et ses 220 aventures. Côté dessin, il y a du bon et du moins bon. Armand dessine très bien. Son interprétation des personnages est surprenante par contre et pas toujours dans le bon sens. Morane lui même s'il est très bien sur la couverture ressemble à un idiot bien souvent, Ballantine à un sasquatch et Miss Ylang Ylang à une collégienne. On est loin des Joubert, Forton et Vance. Mais c'est nettement mieux dessiné que Coria. Bref, à éviter, si vous achetez ça, vous cautionnez et nous subirons ça encore. De plus, Henri Vernes, contrairement à ce que prétendent les auteurs et l'éditeur, est complètement contre cette BD.

    Rody Sansei Le 14/12/2015 à 12:05:31

    Hébé... tout ça pour ça ?

    Un démarrage un peu longuet, une intrigue pas palpitante et finalement sans grande surprise dès qu'on voit les appareils de haute-technologie débouler avec leurs gros sabot (c'est d'ailleurs à partir de ce moment là que l'intérêt se dissipe presque totalement)).
    Et puis, c'est quoi cette manie de vouloir surfer à tout prix sur l'actualité terroriste ?? La peur, j'en ai assez tous les jours dans les médias écrits et télévisés, pas la peine de ressortir encore et toujours les mêmes choses dans des oeuvres destinées à simplement divertir.

    Le dessin est correct (sans plus, notamment à cause de cet encrage bien trop prononcé) et passe-partout, mais les visages sans expression ne permettent pas de nous y attacher.

    Je ne connais que très peu le Bob Morane originel, mais pour le coup j'ai bien envie de m'y pencher sérieusement, histoire d'oublier cette série B présentée comme une "reprise".

    yannzeman Le 25/11/2015 à 14:23:08

    Quelle déception...

    J'aimais bien le dessinateur, pour sa série Angor.
    je n'avais aucun à priori négatif pour le scénariste.

    Je connaissais la série Bob Morane, sans être un fan. Mais elle se laissait lire, comme beaucoup de productions de l'âge d'or de la BD, les 50s/60s.

    Mais là, il n'y rien à sauver.
    Le dessin est sans intérêt, complètement desservi par un scénario indigent, sans saveur ni odeur, et totalement irrespectueux due la série Bob Morane.

    Fuyez ce navet (avec tout le respect que je dois aux auteurs, car là, ils se sont plantés)

    PY78 Le 22/11/2015 à 16:35:25

    Un scénario correct dans la moyenne et c'est vrai des dessins de qualité et largement au dessus de la production graphique de Coria depuis par mal d'années. Mais que reste t-il des personnages créés par Henri Vernes ? Pas grand chose en fait. Les auteurs ont voulu se faire plaisir et ré-inventer autre chose. OK. Mais alors pourquoi ne pas avoir créé une nouvelle série plutôt ?
    Que cette série existe ne serait pas gênant en soit si elle ne nous privait pas du plaisir de lire de nouvelles aventures fidèles à l'esprit de l'aventurier des années 60. Passé l'effet de surprise, comme pour Alix Sénator ou Michel Vaillant, qui ont perdu toute leur saveur (Heureusement la série mère Alix se porte plutôt bien), il y a peu de chance que cette série nous fasse oublier l'originale.
    Le vrai Bob Morane va nous manquer !

    Zorglubu Le 14/11/2015 à 19:13:11

    Un très agréable surprise. J'ai trouvé cette histoire prenante du début à la fin. C'est une bonne BD d'aventures comme je les aime. Un scenario prenant et qui donne envie d'être suivi et des dessins franchement bons. Que demander de plus ? Ah si, le tome 2 rapidement, histoire de confirmer...

    jr5902 Le 14/11/2015 à 17:18:30

    Que dire? un dessin moderne, un bon scénario, des auteurs reconnus et de talent.... Mais avait-on besoin de mettre Bob Morane comme personnage "renaissant" ? à mon avis non. Morane est un héros classique avec des aventures liées à son époque et des thèmes propres à la dite époque (les voyages dans le temps, l'Ombre Jaune et son désir de domination de la terre, l'organisation criminelle SMOG, etc.). Je vois mal un héros des temps modernes comme dépeint ici voyager dans le temps et l'espace, combattre des extra-terrestres belliqueux ou le péril jaune.... non! il fallait poursuivre avec le même personnage (un peu comme les aventures actuelles de Blake et Mortimer) et pas placer l'aventurier à notre époque sombre et réaliste. Les puristes dont je suis auront du mal à accrocher.

    kurdy1207 Le 01/11/2015 à 18:35:34

    Bonne idée de faire apparaitre Bob Morane à notre époque. Ce premier épisode manque un peu d'action mais il s'agit, je pense, d'un album d'introduction des personnages. Ces personnages d'ailleurs ont franchement des "super gueules" surtout Bill Ballantine. Maintenant, quel est le futur de nos héros dans ce "Bob Morane renaissance" ? Voyageront-ils dans le temps ? Reverront-ils les dinosaures ? Affronteront-ils l'ombre jaune ? Tout ce qui faisait le charme de notre aventurier.

    judoc Le 31/10/2015 à 14:07:24

    Un scénario haletant et très prenant associé à de bons dessins, des personnages sur lesquels on accroche très rapidement... Bref, cette BD est l'introduction d'une série prometteuse emplit d'aventures qu'on devine épiques.

    Si J'ai acheté cette BD, c'est pour lire le dernier "Brunschiwg" et non pas le nouveau "Bob Morane". Je trouve que la qualité de l'intrigue est digne du scénariste de "Urban" et "Holmes", mais n'ayant jamais lu le "Bob Morane" d'Henri Vernes je suis bien incapable de dire si l'esprit de son personnage (emblématique) est respecté.

    Très bon album en tout cas, à lire pour les aventuriers de tout âge !

    biggyjay Le 30/10/2015 à 15:25:51

    Intéressant ! C'est le mot qui convient le plus à ce bouquin.
    Intéressant de réintroduire un héros un peu oublié et ce, de manière plutôt habile avec des sujets complètement actuels. Le scénario est prometteur !
    Côté dessin, ça marche plutôt bien aussi et les couleurs sont travaillées. Mention spéciale au "Character Design", j'adore le look de Bill Ballantine !
    J'attends le Tome 2 avec impatience pour connaître la suite de cette histoire puis voir évoluer et se mettre en place les personnages.