Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

U ne jeune fille sort d’une bouche de métro et le Paris de l’exposition universelle lui tend les bras. Le cœur léger à l’idée de partager des moments intenses avec une amie chère, elle s’élance à la découverte d’un environnement enchanteur, dont la gare d’Orsay est sans conteste l’un des joyaux. Magnifique, le bâtiment deviendra en 1986 l’un des musées les plus prisés de la capitale. Entre cette époque déjà lointaine et un monde actuel dominé par les audio-guides, Manuele Fior déambule, se jouant du temps et s’imprégnant de la magie du lieu.

Le vagabondage est enivrant, les circonvolutions réjouissantes. Les peintres célèbres se succèdent dans une série de tableaux qui permettent à l’auteur de varier son style, de manière à s'adapter au mieux aux personnages dont il relate des fragments d’existence. Tout est suggéré, rien n’est expliqué à l’attention du profane. Le propos n’a toutefois rien d’élitiste, tant il invite à la rêverie, à l’abandon et à une sorte d’extase ; les sujets des différentes œuvres prennent vie pour s’imprimer sur la rétine d’un lecteur qui se voit obligé de lâcher prise. De toute façon, il est aisé de se laisser entraîner ; les sauts dans la narration ne sont jamais brusques, et l’ensemble s’écoule avec calme, comme dans un doux rêve fait de couleurs chatoyantes.

Ces variations d’Orsay portent très bien leur nom ; elles convient au voyage, à l'exploration. Sans devoir quitter son fauteuil, on se laisse transporter, à la fois par des toiles d’une rare beauté et par des figures historiques étonnamment proches, auxquelles il est facile de s’attacher. La fin sonne comme un réveil en douceur, la tête encore pleine de teintes, d'impressions, de mots et d'images qui refusent de s'évaporer entièrement.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Les variations d'Orsay

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 13/11/2020 à 16:25:30

    J’ai toujours peur avec ce genre de BD qui fait dans l’expérimentation. On passe d’un auteur à l’autre avec un fil narratif qui semble se balader. On commence par une gardienne de musée qui nous embarque dans un rêve éveillé. C’est comme une déambulation poétique. Il va falloir s’accrocher !

    J’aime beaucoup le musée d’Orsay que j’ai eu la chance de visiter alors que je ne connais même pas le Louvre. Il faut dire que les impressionnistes comme Monet figurent parmi mes préférés. J’ai toujours eu un faible pour cette impression du soleil levant que nous allons retrouver dans la présente œuvre.

    On rencontrera également d’autres artistes comme Edgar Degas dans une construction plutôt inventive et intelligente. Ce n’est pas une BD à posséder à moins d’être fan. Cependant, la lecture fut un divertissant voyage culturel. C’est un bel hommage qui est rendu pour ces peintres du XIXème siècle.