Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Greenwich village 1. Love is in the air

09/10/2015 3846 visiteurs 7.0/10 (1 note)

M ême s’il est niché au cœur de la bouillonnante « Grosse Pomme », Greenwich Village a, dans les années soixante, tout du petit quartier paisible dans lequel il fait bon vivre. Norman Oaks, modeste journaliste d’un quotidien New new-yorkais, y habite en célibataire dans un immeuble situé à Perry Street. Sa vie bien rangée, ses habitudes de vieux garçon, son côté un peu rétro et ses difficultés à apprécier tout ce qui ressemble de près ou de loin à une avancée moderne, sont mis à mal quand Bebe Newman vient s’installer dans l’appartement situé juste au-dessus du sien. Qui est Bebe Newman ? Une très jolie hôtesse de l’air, mannequin de surcroît qui, elle, croque la « Grosse Pomme » à pleines dents : fêtes entre amis jusqu’au bout de la nuit, musique « sauvage » et entêtante qui empêche le locataire du dessous de dormir mais surtout, un port de tenues très légères qui font tourner toutes les têtes, y compris celle de la concierge. Forcément, ses prétendants sont nombreux, et même parfois collants, comme ce noble italien qui n’a pas hésité à traverser l’Atlantique pour lui déclarer sa flamme. Afin de calmer les ardeurs du rital, Bebe décide d’emménager chez Norman pour jouer le parfait petit couple. La rencontre s’avère explosive…

Qui n’a jamais été traîné, de force ou de son plein gré, par sa copine/épouse/compagne – barrez les mentions inutiles – pour aller voir sur grand écran ce qui est communément appelée une « comédie romantique » ? Le genre de films pour lesquels les filles adorent s’extasier devant la beauté d’un acteur, verser une larme quand la relation amoureuse subit un brutal coup d’arrêt ou rire aux éclats devant les maladresses du ou de la prétendante.

L’histoire de Gihef est de ce calibre : simple, sans être simpliste, et possède surtout une revigorante fraîcheur. La galerie de personnages est plutôt étroite mais chacun d’entre eux est suffisamment travaillé pour donner de la consistance à un récit qui aurait pu tomber dans la mièvrerie. L’élégance du trait de Lapone, réinventeur de la ligne claire et fan de ces ambiances de milieu du 20ème siècle comme il l’a prouvé avec Accords Sensibles ou A.D.A. - Antique Detective Agency, apporte à la fois un côté rétro et très dynamique.

Alors, si pour Greenwich Village il n’est pas nécessaire de se rendre au cinéma le plus proche mais plutôt chez son libraire, nul doute qu’il possède tous les ingrédients pour ravir les lectrices... et même les lecteurs. Autre bonne nouvelle : la mention « premier tome » laisse augurer d’autres agréables moments, accompagné ou pas.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Greenwich village
1. Love is in the air

  • Currently 4.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 29/01/2018 à 17:21:47

    Attiré par la sublime couverture (celle de l'édition 2017), j'ai craqué et acheté d'un coup les deux premiers tomes de GREENWICH VILLAGE, sans rien connaître de cette série. Aucun regret, tant je me suis régalé à la lecture ! L'ambiance est celle d'une sitcom américaine. Ca fait penser à "Friends", à "Desperate housewives", etc. Et même si on devine à l'avance comment tout ça va se terminer, la lecture se fait avec un large sourire aux lèvres. Une lecture d'autant plus agréable que le dessin, faussement rétro, a un caractère léger et rafraîchissant très sympa, ce qui va de pair avec le ton de cette histoire. Une chouette lecture, vraiment !

    biggyjay Le 28/11/2015 à 16:12:47

    Cette histoire par son originalité, sa naïveté et sa fraîcheur rappelle vraiment les films et séries américaines des années 60. Ça se lit plutôt bien et les personnages sont plutôt sympa. Mais pour lire un 2nd tome, ce sera sans moi.