Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

The golden Boy

09/10/2015 3868 visiteurs 7.0/10 (1 note)

J ake travaille sur Wall Street, mais il n'est pas dupe pour autant. Il sait qu'il nage dans des eaux troubles et, mieux que ça, il perçoit réellement la vraie nature des requins de la finance. Pour survivre, il s'en remet à ses médicaments. Deux cachets devraient suffire pour tenir la journée. Et pour la nuit ? On verra bien. Au pire, il y a toujours « Le marcheur » pour lui tenir compagnie.

Attention ! En ouvrant The Golden Boy, le bédéphile entre dans un univers déjanté et violent où les dés de la réalité sont pipés par deux auteurs carburant à un délire qui titre à 100°. Zombies (c'est à la mode), tueur en série, anges déchus, un peu de vaudou et un taille-haie sanguinolent, Antoine Ozanam et Kieran foncent têtes baissées et dézinguent la société avec avidité. Clins d’œil et références à la pop-culture fusent, tandis que les répliques assassines claquent à la vitesse de l'éclair. Pas de doute, le scénariste et le dessinateur – les deux en grande forme – se sont fait plaisir en s’affranchissant de toute forme de censure. D'ailleurs, on ne peut que remercier la revue et les éditions AAARG ! d'avoir offert ce terrain de jeu éditorial aux artistes.

La liberté, c'est bien, mais encore faut-il en faire quelque chose de concret. Techniquement, pas de problème, le scénario d'Ozanam tient parfaitement la route. Les événements s'enchaînent sans à-coup notable (enfin, on se comprend) et les personnages sont bien pensés. Graphiquement, Kieran est également au point et sa mise en scène est évidemment audacieuse, mais toujours maîtrisée et lisible. Par contre, sous le vernis extravagant et les métaphores hallucinées, le fond de l'histoire s'avère un peu mince. Est-ce vraiment grave ? Cela dépendra surtout des attentes de chaque lecteur. En attendant, The Golden Boy est jouissif et visuellement saisissant.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

The golden Boy

  • Currently 2.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.