Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

P abel est fait prisonnier par les Alliés en 1944, lors du débarquement. Il est immédiatement transféré dans un camp de détention aux États Unis. N'ayant jamais été un sympathisant nazi, la situation ne le gêne pas vraiment. De plus, il a la conviction que le régime d'Adolf Hitler n'en a plus pour longtemps ; il se voit donc libéré très prochainement. Malheureusement pour lui, dans ce « stalag » made in USA, beaucoup ne sont pas de son avis et les différents se règlent cash. Non, la guerre de Pabel n'est pas encore totalement terminée.

Durant la seconde Guerre mondiale, les Américains ont incarcéré sur leur territoire plus de quatre cents mille soldats allemands dans sept cents camps répartis à travers le pays. Nathalie Bodin se sert de cette anecdote historique peu connue comme base à un récit-témoignage percutant et très original. Pabel est un bon gars que le sort a fait naître en Allemagne et qui s'est logiquement fait incorporer dans la Whermacht. Pacifiste dans l'âme, il se retrouve entouré de véritables fanatiques nourris aux discours de Goebbels. Dur et réaliste, le scénario restitue fidèlement cette situation dramatique, ainsi que les états d'âme du héros. Celui-ci reste un patriote dans l'âme, mais se retrouve plus qu'ébranlé quand il est confronté à l'horreur des atrocités de la Solution finale. La scénariste cerne parfaitement sa personnalité et finit son récit sur une note d'espoir bienvenue : malgré tout, la vie continue.

Graphiquement, le résultat est nettement moins abouti. Le style un peu trop propret de la dessinatrice ne parvient absolument pas à transmettre la tension et la peur dans lesquels les protagonistes sont plongés. Les personnages, la mâchoire bien carrée et propre sur eux, ressemblent plus à des gravures de mode qu'à des combattants défaits parqués comme des bêtes. Le choix de se passer d'encrage est intéressant en soi, mais, dans le cas présent, ne fonctionne pas très bien. Le rendu général est vraiment trop doux et n'arrive pas à retranscrire ces événements marqués par la violence et l'isolement.

Malgré une histoire séduisante, Au Ritz des Fritz peine à convaincre totalement tant les dessins manquent de tranchant.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Au Ritz des Fritz

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.