Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Gueule Noire

02/10/2015 2653 visiteurs 7.0/10 (1 note)

M arcel embauche ce matin à la mine. Ce n'est pas qu'il soit spécialement attiré par ce métier, mais fils et petit-fils de mineur, il n'a pas vraiment le choix. En fait, secrètement, il a déjà pris sa décision : il va monter à Paris un de ces jours, et tant pis si la belle Suzanne ne veut pas l'accompagner !

Après un premier galop d'essai, Last bullets publié dans la collection Kstr, Antoine Ozanam et Lelis s'associent à nouveau pour Gueule noire. Ce sombre conte entraîne le lecteur dans la France du début du XXe siècle, des terrils du Nord à la capitale. Très marqué par un discours gauchissant, voir anarchisant, le scénario suit la destinée de Marcel, un ouvrier en colère face à une société qui ne semble lui laisser comme seul choix que de crever à la tâche dans un boyau mal aéré. La narration, un peu trop linéaire sur la longueur, s'avère néanmoins particulièrement bien écrite et pleine de petits détails percutants (les deux chansons d'époque que marmonne le héros, par exemple). Le résultat est un portrait réaliste et confondant de la classe ouvrière que n'aurait pas renié Émile Zola. La comparaison est évidemment osée, mais l'approche méticuleuse et ultra-documentée du scénariste n'a vraiment pas à rougir face au naturalisme de l'auteur de Germinal.

En abandonnant la couleur, mais toujours en se passant d'encrage, Lelis permet à son trait de prendre littéralement vie. Cette technique, dont le rendu fait penser à celui de l'eau-forte, colle extrêmement bien avec le ton de l'histoire : presque lugubre quand il le faut, mais toujours vibrant d'une énergie plus que palpable. Le dessinateur ne fait pas dans le beau (voir les allures quasi grotesques de certains personnages), mais dans le vrai. Les articulations craquent sous les charges et, à la fin de la journée, les Picon bières rafraîchissent les gosiers, tout en tentant de faire oublier, pour un court instant, la misère.

Mi-fable initiatique, mi-brûlot sur fond social, Gueule noire impressionne, particulièrement grâce aux saisissantes compositions de Lelis.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Gueule Noire

  • Currently 4.43/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.