Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sept 15. Sept nains

17/09/2015 6276 visiteurs 6.0/10 (4 notes)

L es bouffons de la Cour ont commis le dérapage verbal de trop. Seule à ne pas rire du bon mot, la Reine exige une sentence radicale pour laver le crime de lèse-majesté. Voici donc les nains condamnés. Le sort de Blanche, dont la beauté naissante risque de faire de l’ombre à la splendeur de sa marâtre de belle-mère couronnée, n’est pas plus enviable…

Le plaisir de détourner un conte ou une légende, à en dynamiter les codes ou à malmener leurs personnages demeure un exercice classique. Indéfectiblement associés au chiffre le plus symbolique qui soit dans la pensée collective, voici donc les nains et leurs comparses remodelés par Wilfrid Lupano à l’occasion d’une nouvelle volée de titres de la série-concept Sept de Delcourt. L’histoire originelle doit sans doute être connue de tous, et en tout cas chacun conserve à l’esprit des bribes au moins d’une de ses innombrables adaptations. C’est la raison pour laquelle, sans même s'arrêter à la qualité de la parodie offerte ici, la curiosité poussant à voir jusqu’où est allé le détournement guidera la lecture jusqu’à son terme.

Il n’y a pas grand monde à sauver dans ce royaume où la douceur de vivre et les ambiances pastelles ne sont pas de rigueur. La Reine n’a pas le monopole de la méchanceté ni des coups tordus. Les arrière-pensées libidineuses sont également monnaie courante et il y a plus d’une touche d’acidité dans les comportements. Alors une fois joué le jeu des… sept différences avec le modèle, que retenir ? Quelques idées intéressantes (l’identité et l’élocution de la « voix » du miroir magique, la technique pour s’enlaidir et se transformer en sorcière), un coup de griffe réjouissant à l’univers disneyen (Blanche et les oiseaux dans la scène du ménage), la charge contre le sexisme et l’esprit de revanche qui l’accompagne.

D’autres éléments sont plus convenus (l’innocence mal récompensée) ou un peu longuement exposés (la progression dans les galeries du château). Soucieuse d’éviter tout l’aspect lisse et mièvre souvent de rigueur, la mise en image privilégie le côté rugueux du contexte comme des protagonistes, grandement expressifs, pour une adéquation convaincante avec le propos. La colorisation ne manque pas non plus de vigueur et concourt à camper un environnement ordinaire plutôt que féérique.

Acide sans être traumatisante, maline sans être ébouriffante, cette relecture de l’univers des sept nains (et de Blanche-Neige qui laisse au final une empreinte plus marquante que le petit groupe) a les qualité de l’auberge espagnole : selon son appétence pour le genre parodique, le degré de satisfaction sera plus ou moins élevé, indépendamment de la qualité d’exécution dont ont fait preuve les auteurs.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Sept
15. Sept nains

  • Currently 3.95/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (40 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    MINOUCH Le 20/02/2017 à 16:32:40

    Du Lupano pur jus... Un petit régal, comique, grivois, cynique ... Très bon album qui nous offre un vrai bon moment avec une revisite de Blanche Neige sous un jour plus "adulte" que Disney.

    33phoenix Le 13/01/2017 à 02:21:22

    Bonne surprise qu'est ce 7 Nains de Lupano et Ali, j'ai beaucoup aimé cette relecture du conte de blanche-neige et des 7 nains où l'imagination déjantée de Lupano nous entraîne dans un récit drôle, loufoque et dévergondé à travers ses personnages haut en couleurs.
    Pour ma part, j'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de nos protagonistes :)

    meuillot Le 27/05/2016 à 19:11:57

    Sept nains... Bien évidemment ce titre est idoine pour cette collection dirigée par D. Chauvel. Le 1er opus de cette troisième saison commence plutôt pas mal. On retrouve au scénario Wilfrid Lupano donc on imagine bien que le conte des frères Grimm va subir quelques modifications loufoques. Et ça marche. Les héros ne sont pas gentils. La morale, il n y en a pas. Les sept nains sont désarmants de niaiserie et les caractéristiques propres à chacun servent à décupler leur grivoiserie. Du répugnant Simplet à l'obsédé Joyeux : tous bavent devant la tête à claques qu'est Blanche-Neige. Car bien sûr elle est aux antipodes de la pleureuse qu'on connaît. Le métier de mineur des 7 graveleux est bien exploité dans le déroulement de l'histoire. La Reine, elle, est d'un pathétisme qui se ridiculise avant de devenir elle-même une victime...

    Dans cette collection que je possède depuis le début : il y a eu de plus ou moins bonnes réussites. Sept nains s'en sort plutôt bien. Avec également le bon dessin De Roberto Ali qui s’accapare bien le monde déjanté de Lupano...

    minot Le 27/11/2015 à 18:38:45

    Un album amusant qui revisite le conte de Blanche-Neige en teintant celui-ci d'humour noir et d'un soupçon d'obscénités. Le dessin est bon sans être transcendant. Une histoire plutôt originale même si la fin s'avère baclée à mon goût.

    kingtoof Le 03/10/2015 à 16:35:07

    Redémarrage de la série Sept pour une 3ème saison...
    Ce tome 15 piloté par Lupano est une parodie sympathique de Blanche Neige connotée grivoiserie...

    quallev Le 30/09/2015 à 22:06:35

    Personnellement, cette parodie de Blanche Neige m'a particulièrement plu. L'humour noir est au rendez-vous. On peut regretter la fin un peu bâclée. Dans la série Sept, il s'agit à mon sens d'une des meilleures histoires. A ne pas mettre dans les mains des enfants.

    maagott Le 20/09/2015 à 05:54:04

    à lire au 3e, voire 4e degré; une vision très différente de l"oncle walt et à ne pas mettre entre toutes les mains. un bon moment de lecture

    judoc Le 19/09/2015 à 17:57:04

    Pas mal, une vision très personnelle d'un conte connu du plus grand nombre (en tout cas pour sa version Walt Disney). Les frères Grimm vont sans doute se retourner dans leur tombe. Une adaptation osée et originale, une Blanche neige en emmerdeuse qui rouspète à tout va et nos 7 nains qui n'ont pas fini d'en baver.

    De bons dessins mais une petite déception au final à cause de répliques un peu terne. W. Lupano est capable de bien mieux quand il s'agit de faire débiter des âneries à ses personnages. Il aurait pu/du se lâcher !

    A lire tout de même !

    Bourbix Le 04/09/2015 à 17:14:51

    Une relecture de blanche-neige et les sept nains plutôt acide et noire, avec un humour bienvenu. Dommage que le dénouement soit aussi rapide et "facile". Un excellent moment en tout cas.