Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Men of Wrath

31/08/2015 2943 visiteurs 6.7/10 (3 notes)

D epuis 1908, la famille Rath est marquée par le sang et le meurtre. Ira en a d'ailleurs fait un métier dans lequel, en artiste, il excelle. Tueur à gages pour le clan Polk, il fait preuve d’une efficience et d’une absence de pitié et de scrupule digne d’un robot. Pourtant, sa vie bien réglée va connaître des bouleversements. Premièrement, il vient d’apprendre qu’il a un cancer. Deuxièmement, son employeur lui confie un contrat un peu spécial : descendre son propre fils. Et si l’heure de rompre la malédiction était venue.

Comme dans Scalped et Southern Bastards, Jason Aaron met en place un contexte violent et sans concession et s’abîme dans la psyché tourmentée d’êtres plongés dans des situations extrêmes. La comparaison avec ces deux références s’arrêtent là, car ce sont des séries au long cours tandis que Men of Wrath est un one-shot. Et, au vu du contenu, il est évident que certains le regretteront. Certes, il y avait certainement matière à développer l’histoire, mais c’eût été une autre œuvre. Il convient de juger cet album pour ce qu’il est, à savoir un récit coup de poing, et sur ce plan, c’est clairement une réussite.

Les qualités habituelles du scénariste s’expriment à nouveau à travers sa capacité à poser un décor et construire des personnages rapidement et sa gestion du rythme. Il développe sa narration autour d’une idée simple mais cornélienne, si bien que le lecteur est vite intrigué puis happé par cette histoire cinglante. Le propos est soutenu par la prestation au dessin de Ron Garney dont la mise en scène, comme ses cadrages et son utilisation de la lumière, sont d’une redoutable efficacité.

Cent vingt-quatre pages de tension et d’adrénaline qui devraient satisfaire les amateurs du genre.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
6.7

Informations sur l'album

Men of Wrath

  • Currently 3.64/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 25/05/2017 à 18:34:01

    Un bon divertissement, très sombre, dont la surenchère de violence vient presque gâché le récit. Cela n'apporte pas grand chose à l'histoire dont on devine d'ailleurs très rapidement la fin. Le dessin est précis et colle à l'univers mais la mise en couleurs un peu trop "peps" par moment ne rend pas très crédible l'ensemble. La traduction des textes prêche un peu, notamment dans les liens de parentés au début de l'histoire. En effet, le personnage principale parle de son arrière grand père qui dans la case suivante devient son grand père puis à la case d'après à nouveau son arrière grand père... Et ces confusions sont redondantes à chaque fois que l'on parle de liens de parentés...
    Cela reste néanmoins un bon divertissement même si tous ces petits détails viennent perturber le lecteur.

    Urbanscarface49 Le 04/07/2015 à 22:19:52

    Jason Aaron, ou l'homme qui nous a fait découvrir les extraordinaires séries Scalped, The Other Side, d'excellents récits Wolverine, et plus récemment Southern Bastards, revient avec une nouvelle série Marvel Icon.

    S'inspirant de l'histoire de sa famille, Aaron nous fait part d'un récit sombre, profond et puissant qui dépeint avec un incroyable réalisme la violence présente dans la société du sud des USA.

    Une très bonne surprise et un indispensable pour les fans de Jason Aaron, mais déconseiller aux férus de moralité.