Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Prométhée 12. Providence

16/07/2015 7532 visiteurs 6.3/10 (3 notes)

J uin 2015, un peu moins de sept après Atlantis, Providence livre un dénouement pour le moins attendu !

Christophe Bec est un scénariste prolifique qui est certainement l’un des rares à pouvoir mener, sur la durée, un récit de science-fiction aussi ambitieux. Toutefois, il lui restait à clore son histoire et, si possible, de manière convaincante ! Alors, si les lecteurs de la première heure connaissaient le quand et subodoraient le comment, ils en ignoraient le pourquoi. C’est désormais chose faite et, il faut convenir que le co_auteur de Sanctuaire ne fait pas dans la demi-mesure. Alors adhérera qui veut à cette fin qui laisse subsister quelques espoirs et ouvre la possibilité, dans quelques années, à un nouveau cycle ! Retenons simplement que, sans être transcendante, elle s’intègre parfaitement dans la logique du récit et donnera à réfléchir aux adeptes de Darwin comme aux tenants du créationnisme.

Christophe Bec a créé un récit qui – malgré quelques longueurs inévitables – constitue en soi une performance. Maîtrisant son cours, il a su développer plusieurs axes narratifs aux travers d’une kyrielle de personnages, s’appuyer sur nombre de considérations scientifiques ou historiques pour les détourner à dessein, égarer le lecteur dans les aléas de la trame spatio-temporelle et susciter le suspens avec un compte à rebours apocalyptique. Mais, au-delà de l’indéniable complexité et la richesse du scénario, il faut saluer également le travail de nombreux dessinateurs et de Digikore Studios sur la mise en couleurs. Car si Prométhée se lit, il se regarde avant tout. Après l'effort solitaire de Christophe Bec sur les deux premiers volets, puis pluriel jusqu’à l’Arche, Stefano Raffaele emmène superbement la série jusqu’à son terme, avec un graphisme tout en ambiance.

Une certaine logique aurait voulu que tout cela s’achève sur un treizième et ultime volet. Ceci sera chose faite en janvier 2016 puisque paraîtra (le 13 à 13 :13 GMT ?) Contact, prequel chorale où d’illustres signatures sont annoncées…

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Prométhée
12. Providence

  • Currently 3.52/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (25 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    biggyjay Le 19/05/2017 à 16:50:28

    Enfin ! Nous y sommes ! La fin tant attendue...
    Tout ça, pour ça ! C'est dommage de commencer une série avec des ingrédients mystiques réglés au millimètre, de créer un réel engouement autour des évènements dépeints et d'arriver sur un fin de la sorte, mi-figue mi-raisin.
    La lecture est agréable. Ce serait mentir que de dire le contraire mais le jeu ne vaut pas la chandelle. Je n'ai, pour l'instant, pas envie de lire le second cycle, c'est dommage.

    Guppy1272 Le 05/08/2015 à 13:03:22

    Bon, c'est la fin, j'aurais mis un 7/10 si le récit n'avait pas tant été tiré en longueur. 5,6 tomes auraient suffi, mais on suppose que pour des raisons commerciales on allonge le tout pour avoir plus de rentrées. Alors la fin, l'éternelle fin des ouvrages de Bec ou tout ça pour ça. Un auteur qui a tant d'imagination, qui fait un travail impressionnant et qui n'arrive pas à terminer ces histoires.

    davoustmassena Le 29/07/2015 à 23:33:55

    Finalement j’aime bien ce tome 12, je trouve que cette morale de fin, vis à vis des hautes autorités est assez juste. Je ne connais pas trop la vie de Prométhée ni de Hercule, ça donne envie de découvrir leur histoire. Bonne série pour ma part, pourquoi pas un tome 13 comme le dit la rumeur.

    Rody Sansei Le 22/07/2015 à 12:23:16

    Autant j'ai été emballé il y a quelques années au début de la série, autant mon envie de découvrir la fin s'est tarie avec trop de passages vraiment inutiles entre le début et la fin. Il y a vraiment beaucoup trop de remplissage un peu partout, la fin tarde à arriver et on sait (on se doute) ce qui va arriver bien avant le 12ème tome (ultime tome qui n'apporte _rien du tout_ à l'histoire).

    Tout ça est bien dommage, et reste pour moins un peu du gâchis.

    Plotch Splaf Le 17/07/2015 à 09:04:15

    La force de Bec c'est de savoir maintenir un très grand suspense dans tous ses albums, mais c'est vrai que ses fins sont du coup un peu banales.

    Bourbix Le 11/07/2015 à 11:17:01

    La fin de l'aventure et de l'Humanité. Comme à son habitude l'auteur ne prend aucun risque et nous laisse perplexe devant cette fin ouverte.
    Reste un dessin de qualité, mais les prouesses narratives de C. BEC sont systématiquement gâchées par des dénouements inconsistants. Dommage.

    giominet Le 29/06/2015 à 18:56:39

    11 albums c'était long et ça commençait a faire un peu série à rallonge qui n'avance pas. On a longtemps été tenu en haleine par cette série.
    Et la fin (qui n'en est même pas une) est une belle déception tellement l'album est vide... et ne répond à rien.

    Pierre07600 Le 28/06/2015 à 00:21:46

    Une fin digne de Christophe bec, mais es vraiment la fin... Sinon tres jolie dessin. L'histoire en elle même demande réflexion, et quelque questions reste sans réponse.