Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Four Roses (The) The Four Roses

06/07/2015 2983 visiteurs 4.0/10 (1 note)

E n vidant la maison de sa tante récemment décédée, Jérémie (plus connu sous son nom de scène, King Automatic) tombe sur un petit trésor : des disques et divers souvenirs d'une autre époque. Il découvre ainsi que sa vieille tata aurait fréquenté une star du rockabilly et que Rose, sa grand-mère disparue sans laisser de trace, aurait en fait préféré le rêve américain à la Meuse. Une enquête plus approfondie s'impose : direction la Louisiane !

Baru offre au revenant Jano une quête familiale sur fond de musique marquée par la nostalgie. Le scénario, étrangement construit (il faut attendre la moitié de l'album pour que l'histoire démarre pour de bon) aux ellipses déconcertantes, met en scène une distribution de personnages mal dégrossis oscillant entre l'ébauche approximative (Jérémie et le reste de sa famille) et la caricature éculée (les flics américains). L'intrigue, guère originale à la base, se révèle très vite mal définie. De plus, les différents épisodes s'enchaînent sans trop se répondre. Les ingrédients habituels de l'auteur de L'autoroute du soleil sont bien là, mais l'ensemble ressemble plus à une démo brute de décoffrage qu'à un master final prêt pour le pressage.

Après dix ans d'absence, le retour de Jano aux pinceaux est une excellente surprise. Mieux encore, il n'a rien perdu de son talent : le style est toujours aussi riche et ses trognes truculentes. Le résultat final sonne néanmoins un peu creux. La faute en revient certainement au choix du dessinateur de suivre scrupuleusement le découpage proposé par son scénariste. Les pages sont bien signées de Jano, les couleurs également, mais ce n'est pas exactement du Jano. Engoncé dans une mise en scène qui n'est pas la sienne, le trait vibre moins qu'à l'habitude et l'atmosphère du bayou se retrouve sans réelle lourdeur. Heureusement, tout n'est pas à jeter, les scènes musicales pleine de swing, par exemple, sont particulièrement bien rendues.

Les Quéquettes Blues rencontrent Les Radiations : sur le papier, l'affiche était plus qu'alléchante. Malheureusement, les riffs sonnent creux et le tempo ne suit pas. Dommage.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Four Roses (The)
The Four Roses

  • Currently 3.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (13 votes)

  • Baru
  • Jano
  • Jano
  • 06/2015 (Parution le 05/06/2015)
  • Futuropolis
  • 978-2-7548-1040-1
  • 75

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Putois blagueur Le 01/08/2015 à 23:12:04

    Grand plaisir de retrouver les traits de Jano longtemps après les aventures de Kebra. Jano aime le rock et le blues,et ça se sent. Malheureusement une confusion dans le design guitaristique (pour ceux qui connaissent la différence entre une Stratocaster et une Telecaster) et un empressement à vouloir boucler une histoire rapidement, gâchent un poil une histoire qui aurait vraiment mérité un développement en triptyque ...