Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'essai

21/05/2015 4061 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

A rdennes, 1903. Armé d'une conviction de tous les instants, Fortuné Henry travaille la terre. Installé dans ce coin perdu de France, il veut créer un espace de liberté où les hommes pourront vivre en harmonie : sans dieu, ni maître ! Bientôt rejoint par d'autres militants, le groupe va prospérer quelques années avant de disparaître, écrasé sous le poids de sa propre utopie.

Après les fondateurs de l'alpinisme moderne dans L'invention du vide et les premiers forçats de la route dans Le tour des géants, Nicolas Debon reste à la Belle Époque et tourne son attention sur la courte destinée de « la colonie initiale de l'humanité future » pensée par Fortuné Henry. Entre anarchisme pur et dur et modèle de société à la recherche de solutions aux problèmes sociaux engendrés par la Révolution Industrielle, cette communauté autonome aura marqué son époque, avant d'être complètement oubliée.

Mêlant une volonté documentaire précise et une approche graphique expressionniste très à propos, Debon dresse un remarquable tableau de cette aventure humaine. La construction graduelle de la narration est admirable. En effet, plutôt que d’inonder le lecteur d'informations historico-techniques, l'auteur a préféré les distiller au fur et à mesures au fil des pages. La lecture, ainsi allégée, n'en devient que plus agréable et prenante, tant l'identification avec ces pionniers est naturelle. Autre point fort, la personnalité complexe de Henry, la véritable pierre angulaire de l'album, se révèle captivante par son intransigeante et son inébranlable volonté. Entre folie et apostolat rouge, le portrait qu'en dresse le scénariste sonne particulièrement juste.

Pour les plus curieux, sur le même sujet, mais quelques années plus tard, la comparaison de L'Essai avec La communauté d'Hervé Tanquerelle apporte un éclairage intéressant : deux tentatives pour vivre autrement, deux expérience sociales en partie similaire, portées par une même envie de justice et de partage.

Récit historique de qualité, illuminé par des dessins aux couleurs denses et chaleureuses, L'Essai est plus que réussi !

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'essai

  • Currently 3.96/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (27 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 25/02/2017 à 11:27:40

    Nicolas Debon s’empare dans « L’essai » d’un fait réel étonnant – la naissance d’une communauté libertaire en 1903 – avec beaucoup de sincérité.
    Son style graphique très coloré, bien adapté aux grands espaces, dépeint à merveille la forêt ardennaise. Ce qui donne un album superbe, intéressant et bien documenté.

    Le problème vient de la narration à la première personne. C’est monocorde, neutre, descriptif, factuel et chargé parfois d’obscurs aphorismes anarchistes. Personnellement cela m’a laissé hors de cette histoire pourtant féconde, en ayant l’impression de lire un reportage illustré. Aucune émotion ni psychologie n’affleure jamais pour impliquer le lecteur et faire vivre tous ces protagonistes dont on ne saura finalement rien, alors que c’était un paramètre essentiel pour comprendre et s’approprier cette histoire.
    Ayant ressenti exactement la même froideur scénaristique pour « L’invention du vide », je ne suis pas sûr que ce talentueux dessinateur sache raconter une histoire. Frustrant.

    minot Le 05/11/2016 à 15:01:27

    Un dessin magnifique et une histoire passionnante tirée d'un fait réel. Ou comment au tout début du XXème siècle, des anarchistes qui rejetaient la société, affluèrent de toute la France (et même d'autres pays d'Europe) dans les Ardennes, pour fonder une communauté autosuffisante et régie par leurs propres lois, celles du travail et de l'entre-aide.

    Un joli conte utopique qui a réellement existé et fonctionné, rendant cette bande-dessinée d'autant plus intéressante. Les dessins, de leur côté, sont superbes pour retranscrire les dures conditions de vie de l'époque, dans ces régions rurales assez hostiles du nord de la France.

    Wonderphil Le 05/11/2016 à 06:16:56

    Graphiquement atypique, cet album très réussi met en lumière une tentative méconnue d'utopie "thomasmorienne" dans le nord de la France. Fascinant.

    Hugui Le 28/04/2016 à 20:31:56

    Très bon album qui a le mérite de nous faire découvrir une histoire méconnue racontée à la première personne, ce qui nous frustre un peu puisqu'on ne connaît pas le destin du narrateur. C'est un très bon reportage, sans pathos ni romantisme, et pourtant il passe le souffle de l'utopie qui nous laisse un goût amer.
    Les dessins surtout au début rendent très bien la dureté mais la beauté de la nature, donnent de la chair au travail et au partage, et nous glacent avec la neige et le vent.
    Un beau récit auquel on aurait voulu croire.