Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le cerveau à sornettes est un livre de Roger Price paru initialement en 1953 et réédité par les éditions Wombat dans leur collection « Les insensés », qui porte plutôt bien son nom. L'ouvrage est à peine plus petit que le format poche et se manie donc très aisément. Majoritairement, il est bleu à l’extérieur ; il affiche fièrement un dessin – abstrait – de Killofer en couverture. Il compte 224 pages et se lit de gauche à droite. En cas d’incompréhension, il est toujours possible d’essayer dans l’autre sens, mais l’expérience a donné des résultats mitigés. Le grammage du papier est par ailleurs tout à fait satisfaisant.

Le texte occupe une bonne partie de l'espace, il faut bien le dire. Par contre, des petits dessins au style minimaliste et à l’usage purement explicatif viennent de temps en temps s’incruster entre deux paragraphes. Leur imbrication est en tous points normale et ne mérite pas vraiment qu’on s’y attarde, n'en déplaise aux exégètes. Précisons également que l’ensemble est fort opportunément divisé en plusieurs chapitres de longueurs variables, selon une mode très en vogue parmi les gens qui se piquent d’écrire, voire de publier. Une citation vient gracieusement se poser en tête de chacun desdits chapitres, pour une utilité qui sera laissée à l’appréciation du lecteur.

Ah oui, ce livre parle de l’évitisme. Il s’agit d’une philosophie qui doit aider à pas mal de choses si on la comprend et peut-être en auriez-vous appris davantage à ce propos si je n’avais pas soigneusement évité d’en parler.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Le cerveau à sornettes

  • Currently 2.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.