Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Six-Gun Gorilla

20/04/2015 7436 visiteurs 8.0/10 (1 note)

A u vingt-troisième siècle, sur une planète colonisée par l’humanité, la guerre fait rage entre les colons et les forces terrestres. Un bibliothécaire dépressif a intégré les troupes afin d’en finir avec la vie. Comme les autres candidats au suicide, il a reçu un implant au niveau des yeux qui permet à une chaîne de télévision de retransmettre en direct tout ce qu’il voit. Contre toute attente, le jeune homme va proposer à l’ensemble des voyeurs autre chose que l’habituel spectacle des massacres, à commencer par une rencontre avec un gorille pistolero qui va changer son destin et celui de bien des êtres.

Simon Spurrier propose un comic bien barré et totalement jouissif. Cela commence dans le bruit et la fureur, et semble se diriger vers une grosse baston, avec un gorille baraqué en guise de super-héros. Rapidement, le scénariste introduit des éléments qui interpellent, tant en ce qui concerne la nature de ce monde que les enjeux de la guerre. La narration, habile et accrocheuse, le rythme maintenu à un niveau élevé aidant, l’intérêt est régulièrement relancé, en particulier grâce à l’introduction de personnages qui captent très vite l’attention. Mais surtout, il y a le glissement progressif de l’intrigue vers quelque chose de plus subtil que les simples origines et conséquences d’une guerre civile, où la critique des médias et de la passivité du public s’entremêle avec l’éloge du pouvoir des livres et de l’imaginaire. Ajoutez un zeste d’humour, un soupçon de cynisme, le côté brute au grand cœur du primate et vous obtenez un bouquin que vous ne lâchez pas avant la fin. Derrière un aspect faussement bâclé, le graphisme de Jeff Stokely, pêchu, imprime le tempo qui convient au récit. Le dessinateur ne se contente pas de jouer sur le côté sensationnel, il sait aussi, dans les moments voulus, s’attacher aux émotions et à l’expressivité des protagonistes.

Avec un accord parfait entre le fond et la forme, ce one-shot se révèle aussi trépidant qu’intelligent.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Six-Gun Gorilla

  • Currently 4.54/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Urbanscarface49 Le 17/07/2015 à 12:40:53

    Tout droit sortit de nulle part, ce one shot de Simon Spurrier et Jeff Stokely (tous deux quasi-inconnu-au-battaillon) nous ait offert par Ankama (originalement publié par l'éditeur indépendants Boom studios !). Autant vous dire tout de suite que la lecture a été une surprise totale, et ce malgré les congratulations endiablés des critiques.
    Six-Gun Gorilla nous entraîne dans un univers rétro-futuriste à la croisés des genres en pleine guerre civile sur un champ de bataille des plus étranges : le "Blister".
    Au sein même de cette guerre, une émission de télé-réalité s'est construite grâce à une caméra implanté dans l'orifice droit des volontaires matriculé les "bleus" servant de chair à canon dans l'effort de guerre et de divertissement pour les télé-spectateurs.

    Nous suivons donc l'histoire du matricule Bleu-3425 à partir de son débarquement où commence son périple en compagnie d'un gorille tonitruant à la gâchette facile.
    L’histoire s’enchaîne de plus belle dans le Blister, où de nombreux personnages secondaires charismatiques feront leur entré. La découverte et l'étude du Blister est des plus incroyables, car on se rend vite compte que ce lieu n'a rien de rationnel, mais ce serait un crime de vous dévoiler ses secrets.
    Concernant le fond en lui-même, il est des plus déroutant.
    Véritable hommage aux histoires originales et aux auteurs inconnus dans cet univers de science-fiction / anticipation / western aux abords psychédéliques qui fait office de critique de l'époque contemporaine et de la déchéance de l'humanisme dans la surconsommation.
    Quant au dessin, malgré un début qui peut laisser de marbre, on se laisse facilement imprégner de l'ambiance far-west / futuriste, avec des traits qui rappellent beaucoup Sean Murphy.

    Pour résumé, Six-Gun Gorilla nous propose une histoire et un univers extrêmement bien pensé, un graphisme fluide et très joli, des personnages charismatiques, un humour efficace, un fond d'une richesse inimaginable pour ceux qui ne l'ont pas lus.
    Autant l'avouer, Six-Gun Gorilla est une réussite à tout les niveaux, d'autant plus qu'il fait l'objet d'une surprise totale, vu le peu de chance qu'il arrive dans nos contrées.

    Indispensable et très certainement futur candidat aux Eisner, Harvey et Eagles 2015

    maltese7 Le 07/06/2015 à 17:50:05

    Je ne suis plus tellement fan de comics, mais là, on a du hors normes. L'histoire est très originale, prenante, parsemée d'énigmes et de mythologie. Plusieurs degrés de lectures sont possibles, ce qui ajoute au plaisir. Le dessin est très dynamique, mais assez inconstant en qualité, ce qui m'empêche d'accorder une 5e étoile.

    Adam.B Le 22/04/2015 à 09:55:39

    Franchement on a quelque chose de dynamique et prenant, avec une histoire qui commence façon assez simple et on se dit qu'on va avoir droit à de la bonne série B et qui très rapidement nous montre que pas du tout, on s'est fait avoir et qu'il y a bien d'autres choses derrière.

    Sans rentrer dans le détail et les spoils, on part rapidement sur une critique du système médiatique, de la technologie débile, de la connerie et de la passivité crasse des téléspectateurs, etc...

    Et tout ça se met en place, je trouve, de façon assez subtile pour ne pas être cliché (on ne comprend pas toujours tout mais les informations sont distillés petit à petit au détours de phrases plus anodines). C'est bien écrit, personnages intéressants et surtout intriguant. Et nous avons souvent droit à de bons mots qui font sourire.

    Tout ça sans parler du Gorille qui en impose méchamment :D