Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les maîtres Inquisiteurs 1. Obeyron

13/04/2015 7144 visiteurs 8.0/10 (1 note)

A près mille ans de guerre, l’Oscitan retrouve la paix sous l’action des Mages. Mais celle-ci reste fragile et n’empêche pas la malveillance. Pour consolider ce nouveau monde et lutter contre le chaos, un ordre chargé de faire régner la loi et la justice a été créé : les Maîtres Inquisiteurs. Obeyron, le plus craint d’entre eux, est envoyé en mission avec l’Elfe I’Jaren. Quarante ans plus tard, il revient seul – en tout cas aux yeux de tous – et bien décidé à se venger. Que s’est-il passé dans la forêt des soupirs ?

Éh oui, une nouvelle série-concept ! Cette fois, elle ne sera pas composée de tomes autonomes. Sous la direction de Jean-Luc Istin, six volumes sont annoncés, les cinq premiers déroulant des enquêtes indépendantes, tout en tissant une trame générale qui trouvera son épilogue dans l'ultime chapitre.

C’est un habitué des récits imaginaires qui a la lourde tâche de lancer le projet. Une fois encore, Olivier Péru démontre sa maîtrise narrative en menant une histoire qui, à défaut d’être originale sur le fond - ce qui, de toute manière, n’est en rien un gage de qualité -, est dense et héroïque à souhait. Cette intensité ne contrarie pas la construction d’un contexte cohérent. Les deux pages initiales de lexique sur le passé et l’organisation de l’Oscitan sont en cela bien utiles et déchargent les scénaristes de devoir y consacrer du temps et de l’espace par la suite. La conception de la magie, parfois synonyme de grand n’importe quoi et de facilités, est ici plutôt habile.

Le personnage central est lui aussi intéressant. Facile à appréhender – la figure du justicier « revenu des morts » et qui veut en découdre est plutôt connue –, il dévoile une complexité intrigante, au fur et mesure de l’avancée de l’aventure et des flashbacks. Il s’incarne bien dans l'ambiguïté propre aux membres du tribunal spécial de sinistre réputation créé par l'Église catholique romaine. D'évidence, l’Inquisiteur est-il le symbole de la justice, mais par son zèle, sa volonté farouche d’imposer la loi, il s’attire de nombreuses inimités et paraît aussi cruel que ceux qui méritent son courroux. Entre exigence et intransigeance, la frontière est bien étroite.

Pierre-Denis Goux, révélé avec Mjöllnir, confirme son talent pour créer des ambiances. Par une mise en page alliant puissance et fluidité, il compose des protagonistes expressifs et parfaitement identifiables, évoluant dans des décors travaillés et évocateurs : les ingrédients nécessaires pour faciliter l'immersion du lecteur.

A l'heure du verdict, nul besoin d'arracher d'aveu par la contrainte : en utilisant intelligemment des éléments classiques, l’équipe d’auteurs est parvenu à séduire et intriguer. Affaire suivante !

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Les maîtres Inquisiteurs
1. Obeyron

  • Currently 4.21/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (70 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 13/11/2020 à 13:34:35

    Le scénario est difficile à suivre au départ car nous sommes en immersion dans un monde d’héroïc fantasy avec sa cartographie. Fort heureusement, les choses rentreront dans l’ordre à un moment donné. Il y a de nombreux flash-back et des discussions avec un fantôme qui brouillent les pistes.

    Le graphisme est bien évidemment impeccable. Le dessin est un plaisir pour la vue non pas tant pour les personnages mais pour les éléments du décor ou les dragons noirs qui paraissent terrifiants. La maîtrise graphique est assurée.

    Pour le reste, cela demeure classique dans la trame mais c’est toujours intéressant de voir une telle évolution. Les bases sont bien présentes. On attend juste une envolée dans quelque chose de plus extraordinaire. Il y a quinze ans, cette série aurait sans doute marqué les esprits. Dans la superproduction actuelle, il faut en faire plus pour se démarquer.

    J’attends surtout le 6ème tome pour voir comment sera réalisé le lien entre tous ces maîtres inquisiteurs.

    Shaddam4 Le 23/05/2019 à 11:16:20

    L’album a été lu dans le cadre de l’opération annuelle 48h BD proposant une sélection d’albums à 2€. L’occasion de découvrir cette série incluse dans la collection créé par Jean-Luc Istin (les séries Elfes, Orcs, Nains, etc.). Je dois dire que si ma première tentative sur Elfes n’a pas été très concluante, j’ai essayé cette série notamment pour sa très jolie couverture qui respire la ride et l’âpreté… Les Inquisiteurs sont un ordre d’enquêteurs, à la fois juge et bourreau, envoyés en compagnie d’un sage elfe par le haut conseil des Juges pour résoudre les crimes commis sur le monde d’Oscitan, divisé en deux empires, au nord et au sud. Le concept de la série, par cycles de cinq tomes autonomes conclus par un album commun, propose donc des enquêtes avec un personnage différent chaque fois. Ici Obeyron qui assouvit sa vengeance après avoir été envoyé dans un piège mortel il y a des années et dont il est revenu doté d’une rage et de pouvoirs imprévisibles… Graphiquement on est dans du très correcte, notamment pour les personnages (moins sur les arrières-plans). L’univers de fantasy n’est pas très original mais intéressant néanmoins avec cette ancienne guerre globale dont le monde panse encore les plaies. Si le thème de l’enquête dans un monde de fantasy est sympa, on n’avance pas beaucoup, du fait sans doute d’une intrigue à étaler sur cinq albums. Du coup on lit surtout une succession d’actions violentes de cet ex-inquisiteur qui a un peu oublié qu’il ne devait pas se faire justice lui-même. L’originalité de l’album réside surtout dans ce fantôme d’elfe qui parle à l’oreille du anti-héros sans que l’on sache tout le long si le personnage est fou ou doté de facultés spéciales. Une demi-réussite, comme très souvent malheureusement dans ces séries concept dont est friand l’éditeur Soleil, dotées de belles couvertures, de dessins correctes et de scénarios qui se tiennent… mais peinent à justifier leur existence hors de l’intérêt commercial.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/05/18/bd-en-vrac-9/

    kurdy1207 Le 03/12/2018 à 13:33:17

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que le maître inquisiteur Obeyron n’attire pas la sympathie.

    Il va faire payer chèrement à tous ceux qui l’ont entraîné dans une embuscade tuant son compère Elfe et le défigurant à jamais. La vengeance l’aveugle. Il torture et tue avec obstination jusqu’à ce que la vérité lui soit révélée.

    Est-ce sa conscience, sous la forme du fantôme de l’Elfe, qui tente de le ramener à la raison ? Peu importe, il l’entend sans l’écouter. Il est devenu un monstre plus qu’un maître de justice.

    Ce tome n’est pas mon préféré, et de loin. Le graphisme est agréable mais je trouve l’histoire malsaine. Si j’avais commencé la série par cet album, certainement que je n’aurais pas lu les autres et cela aurait été vraiment dommage.

    pysa Le 23/04/2018 à 09:07:25

    Le monde d'Oscitan se relève d'une longue période de guerre. Obeyron est un maître inquisiteur. Aidé de l'elfe I'Jaren, il doit pacifier la forêt des Soupirs. Mais la mission sera un désastre. Les dessins, réalistes et expressifs, de Pierre-Denis Goux sont réussis. Le scénario d'Olivier Péru alterne de nombreux retours entre le passé et le présent. La vengeance est assez répétitive et l'intrigue révèle peu de surprises.

    ALICECOOPER Le 12/02/2018 à 15:01:12

    Je découvre cette série. Dessins très beaux, lecture riche et longue, beaucoup de planches, j'espère que les prochains volumes sont de même qualité.
    Ils sortent vite. Déjà 8 numéros en pas tout à fait 3 ans. C'est énorme. Bravo aux auteurs (en tout cas pour ce premier numéro) qui m'a bien plu.
    Sans grand enthousiasme pour l’héroic-fantasy, j'ai passé un riche moment de lecture.
    Tout petit bémol, les textes sont à la limite du trop petit.
    (correction faute d'accord première ligne)

    Rody Sansei Le 06/12/2015 à 18:53:44

    Un livre d'heroic-fantasy qui souffre des gros défauts du genre : on crée un univers complexe qu'on se sent obligé de bien détaillé dès le départ (plutôt que de laisser le lecteur le découvrir) et des héros bourrins (et juste bourrins). Décevant, surtout de la part d'Olivier Peru : je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi faiblard. La série s'arrête la pour moi, même sir ce soit disant one shot n'en est pas du tout un.

    BIBI37 Le 23/05/2015 à 19:20:23

    Une série comme sait en faire Jean Luc Istin ni meilleure ni pire qu'une autre. Un plus pour les dessins pour la minutie apportée jusque dans les détails d'architecture. Mais le rythme de l'histoire est un peu lent et les personnages trop manichéens.
    Espérons un tome 2 plus accrocheur.
    6/10.

    Manelo Le 03/05/2015 à 18:02:56

    Bonne entrée en matière, le dessin est vraiment intéressant. Le scénario sur fonds de vengeance est bien mené. Vivement la suite.

    darwin03 Le 17/04/2015 à 20:54:39

    JE suis fan de MR Goux et je vais le rester Que dire de cet album tres bon scenario le dessin est top ainsi que les couleurs qui donnent une ambiance particuliere A lire absolument En attendant les suites

    kingtoof Le 08/04/2015 à 07:28:04

    Bel univers médiéval - fantastique.
    Il m'a fallut quelques pages pour entrer dans l'histoire : s'adapter à ce nouveau monde et au fonctionnement de l'empire...
    Cette série des maîtres inquisiteurs promet beaucoup en terme de pouvoirs à découvrir et d'un scénario qui se met en place lors de ce premier tome...
    On attend la suite...

    Docteur Parangon Le 26/03/2015 à 00:05:09

    Derrière une très belle couverture d'un homme résigné au visage couvert de cicatrices, on trouve une carte s'inspirant de l'Europe et du bassin méditerranéen puis une double page présentant l'univers dans un style encyclopédique. Le thème est posé.
    Ce premier tome est écrit par Oliver Peru, une belle plume de la fantasy. On ressent la solidité du scénario. Obeyron, notre inquisiteur, rentre dans un auberge. Flashback pour le présenter. Sa mission devait durer un demi-siècle. On le croyait mort. Il est revenu. Mais qui voulait le tuer ? Tout le monde !
    En alternant, passé et présent, la personnalité de l'Inquisiteur se construit au fils des pages, dans la violence, la justice et la vengeance. Le monde s'étoffe et chaque détail est savamment distillé. Le rythme est soutenu jusqu'à la dernière planche. Une fin ouverte qui trouvera certainement sa conclusion dans l'épilogue.
    Le dessin et la couleur sont très bons, ils enveloppent parfaitement le récit. Le trait est précis, les décors sont présents et posent l'ambiance.
    Un excellent premier tome, servit par un dessin et un scénario de qualité, qui ouvre sur une série pleine de promesses.