Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'enfant de l'orage / Le Prince de l'orage 2. La croisée des vents

21/02/2005 11530 visiteurs 6.8/10 (9 notes)

D ifficile d’exister actuellement pour une série d’Héroïc Fantasy lancée par des auteurs débutants en BD, surtout chez un éditeur qui ne fait pas la promotion du genre ? Malgré une bonne impression laissée par le premier tome, qui se souvient de cet album paru il y a à peine un an ? C’est probablement injuste mais c’est la loi du genre. Loin de se décourager, les auteurs font le pari de la qualité pour générer un bouche-à-oreille favorable, et la sortie du deuxième tome est l’occasion de braquer à nouveau le projecteur sur une série prometteuse.

Le thème est classique : un enfant aux pouvoirs surnaturels, des amis fidèles et en danger, un amour naissant, des enjeux politiques, un savant fou et son assistant au grand cœur. Cette énumération pourrait paraître réductrice, mais dans la foulée d’un bon premier tome qui plantait le décor, Bichebois déroule l’aventure avec un sens de la narration réjouissant. La trame est des plus simples, les ressorts dramatiques sont connus mais l’ensemble fonctionne, tout simplement grâce à des personnages attachants et un suspense savamment entretenu.

Dans la continuité du premier album, l’univers graphique est à la hauteur de ce scénario réussi. Les décors sont souvent magnifiques, les couleurs sont soignées et rendent particulièrement bien les effets de lumière. Poli est aussi à l’aise dans les atmosphères urbaines que dans les forêts, il joue intelligemment des angles de vue pour accentuer l’intensité dramatique et il sait faire passer une émotion sur un visage. Son trait semi-réaliste, dans lequel on reconnait l'influence de son passage chez Disney, sied bien à ce type d’histoire... tout au plus pourrait-on lui reprocher cette curieuse manie de dessiner des dents crochues à tous les personnages.

Il ne manque pas grand chose à L’Enfant de l’orage pour être une série de premier plan en Héroïc Fantasy. Peut être simplement un peu de notoriété ? Si les auteurs continuent dans cette veine, ils ne pourront bientôt plus y échapper. Si vous aimez le genre, c’est à lire absolument !

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

L'enfant de l'orage / Le Prince de l'orage
2. La croisée des vents

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (86 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Miles1977 Le 02/02/2006 à 11:05:55

    Un second tome à la hauteur du premier. Des dessins somptueux et des couleurs idéales. Même si l'histoire est assez classique, de nombreuses petites trouvailles permettent de garder l'intérêt à son apogée et les fins très ouvertes font de l'attente du tome suivant un vrai supplice.

    Christophe C. Le 14/08/2005 à 18:22:54

    Cet album est tout aussi bon que le premier. En effet l'histoire évolue plus lentement et le scénariste prend le temps de s'arrêter un peu sur les personnages et prend le temps de poser l'histoire avant de repartir gaiement vers la suite des aventures de notre jeune héro. De plus il y a désormais une pallette de personnages qui ouvrent de larges possibilités pour l'évolution de l'histoire. Les divers comportements humains mis en avant dans cet album tels que l'amour, la haine, la trahison et l'ambition sont parfaitement retranscrit tant et si bien qu'on ne peut qu'accrocher a cet album.

    Un très bon moment de lecture. C'est d'ailleure l'une des rare séries pour laquelle je suis encore impatient de lire la suite.

    immorteladvitam Le 20/04/2005 à 11:15:55

    un peu en dessous du premier tome a mon gout. les couleurs de Poli sont plus
    plates que celles de Bellaoui. la fin nous laisse vraiment en haleine, et coupe
    l'action brutalement; vivement le tome 3.

    macumba Le 27/02/2005 à 00:18:11

    Toujours dans la logique du premier, toujours de très beaux dessins et un scénario qui est bien construit. Ce deuxième tome s'arrête un peu sur les personnages et pose une intrigue qui je pense est nécessaire pour la suite de l'histoire, ce qui fait que l'histoire n'a pas forcément l'air de progresser aussi rapidement que le premier épisode. Mais je suis très très confiant pour les tomes à venir..

    mattheo Le 11/02/2005 à 21:46:25

    Ce deuxieme opus est encore meilleur que le premier dont la barre était déja tres haute. Je trouve le dessin encore meilleur, le trait est plus précis. L'histoire est bien encrée, l'amitié, la haine et l'amour se mélangent, bref un cockail qui fait que L'enfant de l'orage est une vrai reussite.
    A lire.

    Marion N Le 10/02/2005 à 09:43:56

    Ce deuxième tome m'a ravi. Scénario bien mené et une bonne évolution de l'histoire. J'ai été scotchée à la BD.
    Dessin très beau aussi et une couv' superbe.
    Bravo, ma première impression se confirme.