Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Vidocq (Banovic/Nolane) 1. Le suicidé de Notre-Dame

09/03/2015 4548 visiteurs 5.0/10 (3 notes)

P our certains, la présence de Vidocq dans la police s'apparente à un furoncle sur le beau visage de la noble institution. Son passé, sa bande faite de bandits repentis, ses relations avec la pègre, ses techniques, tout dérange. Le problème demeure qu’il est intouchable, car ses résultats sont bien supérieurs à la moyenne. Mais une réputation sulfureuse n’est-elle pas un handicap dans une enquête impliquant l’aristocratie de l’Empire ?

Richard Nolane s’empare d’une figure historique haute en couleurs. Cet homme à la vie mouvementée est considéré comme un des pères de la police moderne, régalienne ou privée, et ses Mémoires font partie des textes fondateurs du roman policier noir. L’histoire contée dans ce premier tome se déroule en 1813, alors que l’ancien bagnard est à la tête d’une brigade de Sûreté depuis deux ans. Le scénariste s’attache surtout à dévoiler le caractère et les méthodes de celui qui, du fait de son antériorité d’escroc et de ses pratiques peu académiques, s’attire l’inimitié de nombreux membres de la police judiciaire. Le portrait de ce flic et du contexte dans lequel il exerce est plutôt réussi, d’autant que, au dessin, Siniša Banović apporte beaucoup de soin aux décors urbains et aux costumes. S'il se montre un peu hésitant sur quelques visages, cela ne nuit jamais réellement à la fluidité de la lecture.

Malheureusement, une déception naît lorsque le livre est refermé. La prise de contact se fait au détriment de l’intrigue qui se révèle expédiée. Il y a comme une absence de tension, de montée en puissance ou de réels enjeux dramatiques; tout cela reste trop analytique. Avec un personnage aussi complexe, la matière est là, mais, pour intéresser durablement, il va falloir le plonger dans des aventures autrement plus charpentées.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Vidocq (Banovic/Nolane)
1. Le suicidé de Notre-Dame

  • Currently 3.73/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 16/11/2020 à 10:24:20

    C'est une série plutôt classique qui surfe sur un graphisme plutôt moderne. L'originalité est de nous présenter la vraie vie du célèbre Vidocq autrefois joué par Claude Brasseur dans le feuilleton télévisuel avant que le cinéma ne s'en empare avec Gérard Depardieu ainsi que Guillaume Canet dans le rôle de l'alchimiste en 2001.

    Les affaires confiées à Vidocq ne sont pas seulement des affaires policières, mais également des affaires délicates, des affaires politiques voire diplomatiques. Dans ce premier tome, on va s'intéresser au suicidé de Notre-Dame. L'intrigue ne va pas être forcément la plus palpitante mais on verra surtout un certain contexte historique avec le déclin de l'Empire bâti par Napoléon.

    Il y a également toutes ces intrigues à la Sûreté car on voit assez mal un ancien bagnard occuper le rôle de premier flic de France. Bon, en même temps, il n'est pas rare d'être un mafieux et de terminer Ministre de l'Intérieur. Ceci dit, cette série est plutôt prometteuse pour la suite si le niveau augmente un peu. J'ai rien à redire sur la forme car j'aime véritablement ce type de graphisme où les décors sont réalistes et fouillés.

    marcomaltese Le 12/03/2015 à 14:41:13

    J'ai beaucoup apprécié cet album, agréable à lire, doté d'un scénario bien ficelé (bon ça n'est pas Nury ou Desberg quand même!) des personnage bien campés, des attitudes et des réparties bien léchées.
    Un Paris du début du 19ème très bien mis en valeur et ressenti dans la lecture.
    Parmi les 4300 albums sortis chaque année je le retiens au moins dans les 100 premiers...4.000 étant de toutes les façons bons à jeter..
    Seul bémol: suis très attaché à la couleur directe et je ne me ferai jamais aux colorisations par ordinateur, froides et sans saveur.