Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Racket

16/02/2015 4046 visiteurs 5.0/10 (4 notes)

U n vol de téléphone portable qui tourne mal, la victime, une toute jeune adolescente, parvient à se traîner jusqu’à son domicile puis s'effondre Dans une chambre d’hôpital, alors que le corps physique est inerte, le corps psychique entame une lutte dont il n’est guère plus que le pantin désarticulé. Dans cette même chambre, un père, perdu, est anéanti par le poids de sa culpabilité et par son impuissance.

Racket est un livre très sombre, ce que la couverture annonce sans détour. Cette dernière n’est d’ailleurs pas sans faire écho au malaise suggéré par celles des albums de Blutch parus chez le même éditeur (La beauté et La volupté), eux-mêmes ancrés dans une inquiétante étrangeté, voire dans une sorte d’entre-deux indéfinissable. De manière encore plus prégnante, le thème de l’errance dans le coma renvoie à celle narrée dans Quand vous pensiez que j’étais mort, bande dessinée de Matthieu Blanchin qui vient de paraître, aussi chez Futuropolis. Ce dernier cherche à retranscrire ce qu’il a vécu ; le rendu ne manquera pas de déconcerter. Stéphane Levallois, lui, essaye d’imaginer cet état intermédiaire, de le façonner, de lui donner vie. Chacun de ces auteurs, à sa manière, avec un trait qui lui est propre, imprime une très forte intensité graphique à son récit où la notion de forces en conflit est omniprésente.

Stéphane Levallois est un virtuose du noir et Blanc. Pour autant, cet album ne constitue pas une invitation à prendre le temps de la contemplation ; cela malgré le choix d'une narration sans texte. Souvent présentées à la manière d’un story-board composé de séquences comme fractionnées, les planches s’enchaînent sans répit, portées par une urgence de chaque instant. Il en résulte une très grande fluidité de lecture, sans doute même une trop grande. Ce livre se lit d’une traite, mais pas pour les bonnes raisons, la forme ne parvenant pas à attirer vers le fond. Au final, le sentiment que derrière la dextérité du dessin se dissimule une certaine vacuité prédomine.

Par F. Mayaud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Racket

  • Currently 4.22/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.