Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les princes d'Arclan 1. Lekard

17/02/2005 7889 visiteurs 5.3/10 (3 notes)

L e succès sans faille de Marlysa, depuis 1998, a propulsé Jean-Charles Gaudin au statut d’auteur phare de Soleil. De l’heroic fantasy à la science-fiction, en passant par le polar teinté de fantastique, le scénariste s’exerce à tous les genres et se constitue un public fidèle. Avec pas moins de cinq séries à son actif, une incursion dans l’univers de Kookaburra et quelques tomes 1 à paraître cette année, le risque d’apprendre l’arrêt prématuré d’une de ses séries par l’éditeur est faible, ce qui rassurera les futurs acheteurs quelque peu inquiets au vu de la politique éditoriale actuelle des éditions Soleil. Ce début d’année voit paraître sa collaboration avec Laurent Sieurac et Alexe : Les Princes d’Arclan

Cette série se concentre autour de quatre personnages, face à leur destin, dans une ville mythique capable de broyer les plus résistants ! Sylène, belle amazone du peuple des Tadler, veut retrouver sa sœur disparue. Olgo souhaite fonder un foyer et prospérer dans une ville dangereuse, tandis que Lekard, qui cache un lourd passé, prétend vouloir découvrir cette ville tentaculaire. Enfin, le Sans-Nom, une créature mystérieuse qui se cache sous une tunique sombre, vient purifier la cité des âmes noires…

Avec les aventures de Marlysa, la belle héroïne masquée, J-C Gaudin privilégie l’action au sein d’une histoire qui suit le schéma classique de l’heroic fantasy, à savoir une légende, une quête et une communauté. Avec Les Princes d’Arclan, et bien que ce titre fasse énormément penser à ce qui se fait de plus banal en fantasy, l’auteur s’intéresse essentiellement à la personnalité de ses personnages principaux, à travers leur évolution sociale dans cette grande ville portuaire. La guerre des gangs, la discrimination entre riches et pauvres et la difficile intégration des immigrés, sont autant de thèmes traités dans cet album, qui n’est pas sans rappeler Gangs of New York. Bien qu’on ne sache pas réellement où nous mènent les auteurs, ce premier tome se lit avec plaisir et il nous tarde de découvrir la suite des événements.

Pour illustrer cette histoire de ‘Social Fantasy’, nous retrouvons Laurent Sieurac, auteur complet des Prophéties Elween chez les éditions Clair de Lune. En constante progression depuis son premier album, il nous offre des planches de qualité et de très beaux décors. Il reste tout de même des imperfections qui seront, on l’espère, gommées dans les prochains tomes, notamment des ressemblances entre personnages et quelques erreurs physiques chez la gente féminine. La mise en couleur est effectuée par Alexe, coloriste de Paradis Perdu et du Souffle, qui réalise ainsi son meilleur album. Les couleurs sont bien choisies et se marient très bien avec le trait du dessinateur. Les planches qui mettent en scène le Sans-Nom sont tout particulièrement réussies !

Ce premier des quatre tomes prévus pour cette série constitue une bonne surprise et une mise en bouche réussie. Les deux dernières planches sont intrigantes et augurent du meilleur pour la suite prévue pour l’été.

Par R. Bézard
Moyenne des chroniqueurs
5.3

Informations sur l'album

Les princes d'Arclan
1. Lekard

  • Currently 3.73/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (70 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    cachou Le 01/12/2008 à 20:40:57

    J'ai vraiment aimé lire cet album.

    Quatre personnes de races différentes arrivent par bateau au port d'Arclan.
    L'un est sans nom, il ne fait pas grand chose, il hère en ville à la recherce de mauvaises ames.
    Sylène, elle est içi pour pouvoir rtrouver sa soeur disparue.
    Olgo lui a réussi à se faire embaucher comme chef de main d'oeuvre à bord d'un bateau.
    Et Lekard, se fait embaucher dans la garde rapproché du gouverneur apprès lui avoir sauvé la vie.

    Je trouve que le dessin est mieux réalisé que pour l'assassin royal des meme auteurs.

    nic123 Le 03/12/2006 à 12:56:44

    Une BD achetée en raison d'une couverture qui m'a plu. Et je n'ai pas ete decu, on se glisse immédiatement dans la trame qui tourne autour de 4 personnages se rendant a Arclan. Action, personnages attachants, et le dessin est simplement excellent. Quant aux couleurs, elle sont éclatantes.

    grimm Le 17/03/2005 à 20:43:02

    Voilà une nouvelle série qui commence bien !
    C'est du medfan mais pas du classique. Il y a de nombreuses races à peine non humaines et le cadre est très réussi : l'architecture d'Arclan et la mode locale sont très originales.
    L'intrigue est aussi bien menée avec des rebondissements.
    le dessin est réussi mais pas très typé.
    C'est un bon début, j'attends la suite avec impatience...

    altobar Le 29/01/2005 à 15:09:32

    Je viens de sortir de ce livre et j'en reste encore rêveur.
    Le dessin est vraiment bien, et me rappelle par certain côté Bourgeon.
    En fait, je fais un effort pour le trouver bien parce que tout comme pour Bourgeon, je trouve les visages agressifs. Maintenant, il me paraît évident que c'est volontaire, et ceci pour deux raisons :
    - Sur la couverture qui a été travaillé au maximum, cela reste vrai
    - Tout pousse à le justifier car ces pseudos-humains sont des ethnies bien particulières que NOTRE Terre ne porte pas.
    L'histoire, elle, est vraiment intéressante surtout grâce au fait que les situations s'interconnectent de plus ou moins loin et que l'on dispose tout au long du récit des differents points de vue des personnages.
    "Sans nom" est vraiment une réussite, bien que cela me rappelle les forêts d'Opale, mais je vois plus ce personnage comme inspiré que copié.
    En effet, le récit est bien original, et ne doit rien à personne.
    J'avoue avoir eu peur que cette BD soit vide car la couverture n'aurait pu être que raccoleuse. Mais non, grandement non !
    Dès l'ors j'ai regardé à nouveau cette couverture et je dois dire qu'elle a un certain relief ;-) qui n'a rien pour me déplaire.