Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'Œil de la créature majestueuse L'œil de la Créature majestueuse

02/02/2015 3037 visiteurs 7.0/10 (1 note)

L ’appel de la campagne est l’intitulé du chapitre qui ouvre cet album. De fait, la narratrice s’est installée au vert, loin des turbulences citadines qu’elle pratiquait, il y a encore peu, avec une belle assiduité. Pas de téléphone portable, un jardin potager composé pour l’heure de légumes épars... il n’en faut pas plus pour se concentrer sur l’essentiel : Saviez-vous que les oiseux ne chantent pas uniquement par nécessité, mais aussi pour le simple plaisir de chanter ? Ça ne vous rend pas heureux, ça ? Avec un peu de beuh, c’est certain, ça aide. Avec quelques retours à la ville, ça passe encore mieux !

Leslie Stein raconte, non sans humour et sans recul, un quotidien où la solitude est un fait et où il faut savoir saisir les petits riens, les inventer, voire les provoquer. Advienne que pourra, ou pas. Et de tourner un peu en rond. Son fidèle compagnon d’errance, son confident de chaque instant, sera sa guitare, Marshmallow ! Ensemble, ils boivent des coups, beaucoup, fument de l’herbe qui rend nigaud, souvent, et vont ramasser des champi. Tout un programme. Il leur arrive même de se faire gueule, parfois.

Narré en noir et blanc, avec un trait aussi déconnant qu’élégant, aéré que parfois fouillé, L’œil de créature majestueuse est une bande dessinée agréable à lire, notamment parce que l’auteure laisse à son humeur changeante, entre douce déprime mal camouflée et joie extatique plus ou moins tempérée, le soin d’insuffler son rythme varié aux quelques cent vingt planches de l’album. Ses personnages aux proportions improbables, cousins éloignés sur ce point de ceux dessinés par Peter Bagge (le père de Buddy Bradley qui s’est même fendu d’un petit mot en quatrième de couverture), confèrent une dimension joyeuse à l’ensemble. Et puisqu’il est question de l’inénarrable Buddy Bradley, autant lever le voile sur la famille, au sens large, de la jeune femme : elle n’a rien à envier à celle du jeune homme. Les chiens ne font pas des chats !

Quand il pleut à verse dans la prairie, Leslie propose à sa guitare de lever ses bras au-dessus de sa tête et de dire merci. Enjoy !

Par F. Mayaud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'Œil de la créature majestueuse
L'œil de la Créature majestueuse

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.