Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

- Encore une BD sur 14-18?
- Ouais
- Et ça parle de quoi encore ? Des tranchées ? De la boue ? De la jeunesse sacrifiée?
- Presque.
- Mais encore ?
- Ça parle d'avion, de lettres d'amour, d'île paradisiaque et de femmes nues...


1913, Céleste Bompard le bien prénommé est un prodige de l'aviation naissante et un séducteur, aussi connu pour ses figures aériennes que ses prouesses horizontales. La guerre éclate et l'aviateur est affecté à l’aéropostale. Chargé de convoyer les lettres écrites par des poilus restés au front et dont le moral tient à ce fil épistolaire qui les relie à leurs dulcinées, son appareil s'écrase sur une île paradisiaque. L'ex-chéri de ces dames commence donc une vie d'aventurier solitaire pire. Un jour qu'il pêche, il est aspiré dans un siphon naturel et se trouve face à une tribu exclusivement féminine. L'occasion de mettre à profit sa réputation d'homme à femmes. Hélas, il a tendance à oublier que pour certaines, il n'est qu'un "homme infâme".

Après la Sirène des pompiers et Ma vie posthume, Zanzim, seul aux commandes, revisite avec saveur le mythe des Amazones dans un one-shot très poétique. Hommage discret aux lettres des poilus dont il distille les vers çà et là, son paradis perdu a l'ambiance nostalgique d'un Porco Rosso ou d'une Amerzone. Avec un certain humour grinçant, il malmène et humilie son héros égocentrique. Confronté à une concurrence inattendue, traité comme un chien stérile, c'est grâce à un stratagème peu glorieux mais émouvant qu'il cherche à gagner la place qui, il en est convaincu, lui revient... Mais chut, il faut garder le mystère jusqu'à la fin, car le scénario est maîtrisé de bout en bout et s'avère un délice jusqu'à la dernière page. Là, un dénouement, efficace bien que classique, donne une autre dimension au récit. Le graphisme mêle trognes propices à faire rire et charme sensuel des tropiques, le tout baigné par une colorisation lumineuse, signée par le fidèle complice Hubert, qui restitue la chaleur et la moiteur des forêts tropicales. Le doute et l'émerveillement perdurent jusqu'à l'ultime case.

En période de commémorations, ce livre évoque la Grande Guerre sans en avoir l'air en revisitant un classique de la mythologie : l'exploit mérite d'être souligné. Cette première bande dessinée de Zanzim en tant qu'auteur complet, teintée de sombre légèreté, est une réussite.

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'Île aux Femmes

  • Currently 4.23/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (35 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Hugui Le 30/10/2015 à 19:52:42

    Amusant, un peu caricatural, il ne faut pas chercher de moral à cette histoire. Le dessin est particulier mais colle bien au ton de l'histoire. Il n'y a rien à comprendre à la fin, si ce n'est la réconciliation des sexes quand les égoïsmes tombent.
    Bon album, mais une fois lue, pas sur d'avoir envie de le relire.

    freinetard2a Le 18/08/2015 à 15:19:38

    Bon, au risque de passer pour un idiot, je n'ai pas compris la fin... Quelqu'un aurait-il l'extrême bonté de bien vouloir m'éclairer ?

    misspanchoe Le 09/04/2015 à 16:21:22

    En apparence banal voire cliché mais l'auteur réussit cette prouesse de nous surprendre à la fin.
    Les dessins sont chauds et originaux. Je ne connaissais pas l'auteur et j'ai passé un bon moment de lecture.

    Bobypower Le 19/03/2015 à 02:30:01

    J'ai adoré cet album !!! Zanzim est selon moi, un grand auteur. J’avais adoré la sirène des pompiers, aimé la vie Posthume, mais l’île aux femmes est encore bien meilleur que ces précédents succès. Je vois beaucoup de similitude entre Zanzim et Blain, même genre de dessins et même genre d’humour. Vraiment à découvrir !!

    minot Le 24/02/2015 à 14:36:49

    Un bon album, avec un joli dessin raffiné et un peu espiègle sur les bords. Le héros de cette aventure est assez drôle et le scénario, qui peut paraître caricatural au début, prend toute sa saveur au moment du dénouement dans les dernières pages. Ce n'est pas indispensable, mais c'est en tout cas gentiment poétique et très divertissant.