Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

A.N.G.E. 1. GENESIS

14/11/2014 4911 visiteurs 1.0/10 (1 note)

A vec A.N.G.E., Anne Robillard adapte en bande dessinée son roman éponyme, mais le moins qu’on puisse dire est qu’elle ne maîtrise pas du tout les codes de ce média. Le pitch est déjà délicat : une société secrète veille sur l’humanité pour la préserver des attaques des forces occultes. Avec un thème maintes fois rabâché, l'album a intérêt à posséder de nombreux arguments pour pouvoir être crédible et séduire. Il se distingue effectivement, mais pas pour les bonnes raisons, loin s'en faut ! Les éléments s'empilent sans cohérence ni fondement. On assiste à une accumulation de poncifs du genre : une agence fondée par deux francs-maçons, une secte - dont on ne sait rien - œuvrant à l'avènement de l’Antéchrist et assistée par des entités censées être inquiétantes car prénommées Seth ou Ahriman. La pauvreté du scénario est à l'image de celle des protagonistes, l’héroïne en tête, qui sont insipides au point de donner l’impression d’avoir affaire à des robots. La narration totalement bancale n’ajoute pas de liant à ce brouet indigeste. Il n’y a pas de continuité dans la trame, les ellipses sont mal gérées et les dialogues affligeants. Le naufrage se poursuit avec le dessin de Cristi Pacurariu. Ses planches sont dépourvues de vie. Les personnages aux silhouettes parfois approximatives sont inexpressifs. Les décors, quand il y en a, sont tout aussi sommaires, le dessinateur se contentant bien souvent de hachures de couleurs.

Cette lecture fait tout de même naître une question. Sans même parler de la surproduction actuelle, comment peut-on laisser sortir un tel livre ?

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
1.0

Informations sur l'album

A.N.G.E.
1. GENESIS

  • Currently 2.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.