Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A près À bord de l'Étoile Matutine et Le Loup des Mers, Riff Reb's clôt sa trilogie marine avec Hommes à la mer. Plutôt que de s'attaquer à un autre roman, il a préféré adapter quelques nouvelles issues du même courant littéraire que ses deux précédents ouvrages. William Hope Hodgson, Edgar Allan Poe, Marcel Schwob et Robert Louis Stevenson font leur apparition au côté des « habitués », Joseph Conrad et Pierre Mac Orlan. En plus de la mer et des océans, ces textes partagent tous une même vision postromantique glissant vers le modernisme. Des récits sombres, parfois cruels, mais non dépourvus d'un certain humour très noir sont au programme, accrochez-vous, la traversée va être chahutée !

Alors qu'une longue œuvre permet d'installer une ambiance détaillée et de donner une réelle épaisseur aux différents protagonistes, les nouvelles n'ont, elles, que quelques pages pour planter le décor avant d'arriver à la conclusion. Chaque détail se doit donc d'être convaincant immédiatement. Dans le cas présent, la situation est encore plus délicate puisque la retranscription en BD impose un autre niveau « d'élagage » aux mots d'origine. Heureusement, Le scénariste réalise là un excellent travail. Tout en prenant la narration à son compte, il réussit à conserver l'esprit et, surtout le style, de chacun des auteurs originaux. Au final, même si toutes ces fables ne sont pas toutes du même intérêt, elles forment un ensemble cohérent et habilement ordonné.

Graphiquement, Reb's surfe littéralement sur son sujet. Après deux volumes dans les embruns et le gros temps, il a développé une palette mêlant efficacité et précision. Au fil des pages, le dessinateur offre un récital d'atmosphères dans lesquelles les embruns vous fouettent le visage et le sel vous mord les chairs, tandis que la douceur des tropiques vous enivre les sens. Le créateur de Myrtil Fauvette maîtrise son sujet de la cale aux plus hauts huniers.

Recueil admirablement réalisé, Hommes à la mer devrait séduire frères de la côte et autres marins de passage.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Hommes à la mer

  • Currently 3.92/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (36 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    sulli Le 16/02/2015 à 11:28:39

    Un recueil graphiquement spectaculaire

    Ces histoires mettent en scène des marins qui font preuve de dureté et de cruauté dans leur milieu naturel, et, une fois sur terre, se révèlent également simples, voire même sensibles. Les histoires se succèdent dans un enchaînement évident et offrant de la variété ; du drame, de la poésie, du fantastique et souvent beaucoup d’humour. Les textes sont beaux et ils sonnent avec gravité.

    L’auteur alterne les nouvelles et de superbes doubles pages illustratives. Parce qu’il faut le dire le dessin bichrome si particulier de Riff Reb’s dans cette trilogie est parfaitement génial. Il use avec brio du jeu des contrastes et fait preuve d’une maîtrise totale des ombrages. J’adore les paysages de mers déchaînées sous le trait de ce dessinateur.

    Après A bord de l’étoile Matutine et le Loup des mers, Hommes à la mer est la conclusion d’une fabuleuse trilogie.

    https://bdsulli.wordpress.com/

    Gniarc Le 07/12/2014 à 22:46:50

    Très déçu malgré des dessins magnifiques notamment après la lecture de "Le Loup des mers", pour ma part je n'ai pas réussi à rentrer dans ses différentes nouvelles, peut être trop court, les personnages pas assez creusés, je ne sais pas, court en bouche.