Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Autel California 1. Face A : Treat Me Nice

11/11/2014 6013 visiteurs 6.0/10 (1 note)

S i la couverture vous paraît très datée, rassurez-vous : c’est normal. Avec Autel California (oh le joli jeu de mot !), Nine Antico nous entraîne dans le monde merveilleux des égéries d’une autre époque. L’angle d’approche est original, à savoir les yeux d’une groupie comme il y en avait tant, suivant leurs stars fétiches comme des ombres et parvenant parfois miraculeusement à obtenir un précieux tête-à-tête.

Il y a deux façons d’aborder ce livre. La première, qui consisterait à chercher un récit construit et solide, est vouée à l’échec. La seconde, qui reviendrait plutôt à se plonger dans l’ambiance, a déjà plus de chances d’aboutir. Il faut dire que Bouclette (c’est le nom de l’héroïne) ne connaît pas une trajectoire rectiligne et qu’il peut être éreintant de la suivre. Cela d'autant plus que les éléments nécessaires à la bonne compréhension de son cheminement sont livrés au compte-gouttes. Si l'auteure s'est bien documentée, c’est moins par volonté didactique que pour précipiter le lecteur dans le tumulte de ces années folles. Le résultat est désorientant. Parfois, on passe même du coq à l’âne. Et à d’autres moments, l'action s’interrompt pour laisser un chanteur ou un groupe occuper le devant de la scène. Alors, les paroles envahissent les cases, occupent tout l’espace. La sensation ? Celle d’être submergé. L’expérience est assez particulière et il faut se laisser porter pour en profiter. Bien sûr, plus on aimera l’époque traitée, plus le plaisir sera grand. Il y a de bonnes chances que les autres restent comme des cons à la porte. Tant pis pour eux ?

Que penser, au final, de cette « face A » ? Difficile de se faire une idée définitive. Il y a une certaine audace, même si Nine Antico aurait pu être moins sage. Peut-être se déchaînera-elle avec la « face B », allez savoir ? Il y a une prouesse graphique aussi, l’air de rien : le décor est superbement rendu. Mais également quelque chose d’un peu bancal, comme si l’aventure manquait de sens. À juger quand le disque aura fini de tourner ?

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Autel California
1. Face A : Treat Me Nice

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.