Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Soda 13. Résurrection

06/11/2014 25386 visiteurs 7.8/10 (5 notes)

P rès d'une décennie après Code Apocalypse, Soda est de retour dans les rues de New York ! Si la routine est toujours la même au sein du NYPD, la nouvelle donne ultra-sécuritaire et la lutte antiterroriste héritées des attentats du onze septembre a quelque peu changé l'atmosphère de Big Apple. Bon, ce n'est pas tout ça, mais quelqu'un va s'inquiéter si le lieutenant (ou plutôt le pasteur) arrive en retard pour le dîner. Il y a quand même des choses qui sont immuables...

Dans Soda, Tome a toujours su mêler humour et action explosive. À l'image de Bruce Willis dans Piège de Cristal, le côté spirituel, voir sarcastique faisait « passer » la violence de certaines scènes, d'autant plus que les méchants étaient punis (découpés, écrabouillés, etc.) à la fin. Si Résurrection reprend en partie cette construction, le ton général s'est néanmoins modifié. Il est plus sombre, plus ancré dans une réalité à l'ambiance délétère. En effet, le scénariste semble avoir été très marqué par la destruction des Twin Towers et ses conséquences politiques. D'ailleurs, pour être certain d'être compris, Tome s'est même senti obligé d'expliquer son point de vue en fin d'ouvrage. Le lecteur pourra ainsi se faire sa propre idée sur les éléments plus ou moins discutables développés dans cette histoire.

Heureusement, au-delà du fond, l'album se révèle passionnant. Les moments légers sont charmants (merci maman), tandis que l'action (la géniale course-poursuite décalée dans le métro) et les « bagarres » sont réglées au millimètre. Le découpage, qui joue sur la hauteur et la largeur des planches, est particulièrement admirable. Le final dans une usine désaffectée transformée en espace culturel se révèle même être un sommet du genre (tension, jeux entre réalité et création, etc.). Oui, Solomon est bien de retour et il n'a rien perdu de son efficacité !

Autre nouveauté, après Luc Warnant et Bruno Gazzoti, un nouveau venu, DAN Verlinden, prend en charge le dessin. Bonne nouvelle, ce dernier s'en tire fort bien ! Tout en respectant les canons (et il y en a dans le titre) de la série, son style est étrangement situé à la frontière de ceux de ses illustres prédécesseurs. Plus réaliste que celui de Warnant, le trait est néanmoins plus souple et plus caricatural que celui de Gazzoti. La recette idéale ? Peut-être, mais toujours est-il que ses pages, remplies d'énergie et de mouvement, sont un régal pour l’œil.

Le Soda nouveau est arrivé et, malgré un goût plus âpre qu'à l'habitude, reste équilibré tout en explosant en bouche.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.8

Informations sur l'album

Soda
13. Résurrection

  • Currently 3.56/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (68 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Befett Le 01/01/2019 à 15:31:04

    On sort du ton et du style narratif des autres albums pour une histoire déprimante, partisane et sans intérêt. Très décevant et à oublier au plus vite.

    Rody Sansei Le 06/12/2015 à 19:17:18

    Tome au top

    Un tome de Soda comme je les aime : ce 1er volume du diptyque post 11-septembre est très prometteur, très noir, avec le petit zeste d'humour propre à la série. Pas déçu du tout.

    dedejojo Le 21/03/2015 à 11:08:34

    Personnellement je découvre depuis peu cette série et j'ai vraiment apprécié ce tome.
    On sent une longue réflexion derrière cette album, j'ai beaucoup aimé l'introduction des 2 premières pages où le sujet est suggéré par le regard du personnage à la fin de la page 2. Graphiquement c'est très réussi.

    Jean Michel ORIOL Le 05/03/2015 à 11:58:33

    J'ai toujours apprécié ce personnage et les scenarii , j’ai moins aimé la post-face justificative sur le 11 septembre qui est soit trop courte soit trop longue et n'apporte pas grand chose à l'album ( tentative de justification ?)

    koinsky Le 16/02/2015 à 22:46:02

    Bien déçu par cet album tant au niveau du scénario que du dessin.
    La police de caractère (pour malvoyants?) utilisée "dévore" tout le dessin et il faut parfois tenir l'album à bout de bras dans l'espoir d'éviter la claustrophobie.Dommage. Adieu Soda.

    kolbeinn Le 19/01/2015 à 21:41:21

    Quelle déception ! La série plongeait, elle vient de s'écraser. Le scénario n'est pas seulement moyen, il est même à peine compréhensible. Une catastrophe. Un premier album de la sorte n'aurait jamais été édité. Honte à Dupuis.

    super_lapin Le 06/01/2015 à 15:40:23

    Grosse, grosse déception.
    Fan de la série, fan de Tome et Janry, je ne comprends pas ce dernier SODA.
    Les dessins sont décevants par rapport à Janry, mais bon, on s'en accommoderai.
    Mais le scenario lui, a viré au n'importe quoi. SODA était un personnage intemporel, dans un New York intemporel, et le voilà plongé en 2001, lors des attentats, puis 13 ans plus tard en 2014 (visiblement vu la présence de la tour WTC1) sans avoir pris une ride, ni lui ni sa mère.
    La théorie complotiste sur le 11 septembre... attention, terrain glissant.
    L'auteur voudrait tuer la série qu'il ne s'y prendrai pas autrement.
    Je voudrai ne l'avoir jamais lu.

    Bourbix Le 03/01/2015 à 20:05:53

    Contrairement aux avis précédents je trouve cette "résurrection" de Soda très bonne. La modernisation du propos et du trait y est selon moi excellente. Seul le scénario, un poil confus, me laisse sur ma faim. Attendons le tome 14 !

    benoit_leger Le 02/01/2015 à 16:10:57

    Grosse déception. loin des précédents albums... Pourquoi avoir perdu cet univers pour passer ses idées de conspiration? Dommage de "tuer" un héros pour cela.

    StephaneV Le 01/01/2015 à 13:20:39

    Fan de cette série depuis longtemps, j'étais impatient de la retrouver.
    C'est pour cela que ma déception est forte car cela sent le "coup" marketing : dessins très moyens et scénario incompréhensible.
    Grosse déception.

    John-John Le 28/12/2014 à 21:45:08

    Quelle déception ! Un écart énorme tant graphiquement que scénaristiquement avec les "anciens" Soda. Une volonté de faire rattraper à notre héros les 10 ans d'absence, en nous balançant de la technologie en veux-tu en voilà.

    Ce que j'aimais bien dans Soda, c'est justement ce côté intemporel, le fait de ne pas pouvoir déterminer quand se passe l'action. Là, c'est difficile de faire autrement. Et du coup l'histoire est ancrée dans la réalité d'un New-York moderne, à des années-lumières de ce qu'on a pu connaître.

    À ça s'ajoute un scénario confus et peu maîtrisé… Bref, une grosse déception pour une BD pourtant géniale jusqu'alors.

    serpentaire Le 28/12/2014 à 11:40:37

    L'esprit de la série est perdu: ça manque d'humour, Soda et l'auteur se prennent désormais au sérieux. Côté dessin, le dessinateur a son style, c'est bien. Mais perso, je préférais le dessin de Gazotti.

    Waltham Le 27/12/2014 à 16:00:14

    tres decu. il manque ce rythme; ces grandes images de NY.
    mais surtout c'est quoi cette exposé conspirationniste a la fin? Tome, defoules toi sur un blog, pas dans ma bd.