Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

(AUT) Quino 9. Ça va les affaires ?

10/02/2005 15237 visiteurs 7.7/10 (3 notes)

L 'argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais il y participe. Telle pourrait être la définition de la société moderne vue par Quino. Une vision cruelle, pessimiste mais pas vraiment éloignée de la vérité.

N'oublions pas que Quino est argentin. C'est dire s'il connaît le pouvoir oppressant de l'argent sur une société à l'économie fragile où n'existe que deux catégories d'individus : les riches et les pauvres.

De l'insolente oppulence des nantis, aux rêves inaccessibles des démunis, rien n'échappe au regard assassin du père de Mafalda. D'ailleurs on retrouve souvent dans les « aventures » de la célèbre gamine qui s'essaie à la philosophie ce thème récurrent des différences Nord-Sud. Mais ici, le gag est plus fort, plus rapide. La caricature a cette efficacité qui nous fait rire d'une cruelle réalité.

C'est férocement drôle, parfois cynique. Mais au final on prend conscience de notre chance d'être né dans une société privilégiée où l'on peut rire de de la misère sans avoir à la subir. Quino est de ces auteurs qui nous montrent du doigt les problèmes du monde. Nous l'écoutons le sourire aux lèvres mais la conscience gênée. C'est là la marque d'un maître.

Par Signé Fufu
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

(AUT) Quino
9. Ça va les affaires ?

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.