Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les voleurs de Carthage 2. La Nuit de Baal-Moloch

09/10/2014 4298 visiteurs 8.0/10 (2 notes)

R embobinage. Les deux mercenaires apprentis voleurs terminent le Serment du Tophet suspendus sur des croix au soleil à méditer sur les bons côtés de la vie. A l'ouverture, les romains sont sous les murs et décident de détacher les survivants pour les incorporer à leurs premières lignes. L'aube se lève et Carthage va bientôt être effacée des livres d'Histoire.

Le changement radical de ton est une véritable surprise et donne toute sa valeur à l'ouvrage. Là où le premier tome jouait sur le registre des Pieds Nickelés invités dans la vie de Brian, le second se transforme en massacre. Delenda Carthago, scandent les assaillants. Et là où dans un célèbre opus, cette prédiction suscitait le rire, ici, elle génère le chaos d'une ville laissée au pillage, aux viols et aux meurtres d'innocents. La cruauté n'a pas de camp : dans une tentative désespérée, les habitants tentent de réveiller Baal Moloch en sacrifiant ce qu'ils ont de plus cher. La couverture résume toute l'ambiance de l'album. Rouge comme le sang, comme les flammes de la cité qui s'embrase. Les teintes chaleureuses du Serment du Tophet virent à l'horreur, les traits charbonneux qui créaient la caricature donnent un réalisme cinglant aux scènes de martyre. Seule bouffée positive dans ce traquenard, les deux abrutis demeurent égaux à eux-mêmes. Et ce n'est que lorsque le rideau tombe, comme dans toute tragédie antique, que les caractères se révèlent. Le spectre d'Iphigénie, de Phèdre, de tous ces épilogues sans espoir flotte sur les héros.

Un diptyque tragi-comique qui vaut vraiment le détour.

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Les voleurs de Carthage
2. La Nuit de Baal-Moloch

  • Currently 4.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (25 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.