Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Isabellae 3. Filles de Ériu

12/09/2014 4106 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L es retrouvailles avec Siuko, sa sœur, apportent à Isabellae Ashiwara les réponses qu’elle cherchait. Mais ce qui devait être la fin d’un périple se transforme en nouveau départ. Après avoir écumé le Japon et la mer de Chine, d’autres espaces l’appellent.

Initiées en janvier 2013, les aventures de la jeune virtuose du katana avaient suscité l’intérêt par une approche graphique qui mixait, elle aussi, les influences orientales et européennes. Deux albums plus tard, ce premier cycle trouve sa conclusion dans un flot de révélations, tout en laissant la porte ouverte à d’autres développements.

Après un volet introductif pour le moins déroutant où se mêlaient combats furieux, quête existentielle et métaphores mystiques, le deuxième opus faisait la part belle aux pirates et aux zombies ! Tel un puzzle, toutes les pièces étaient jetées pêle-mêle avec pour seul dénominateur commun Siuko. Logiquement, celle-ci se retrouve au cœur de cette dernière partie du triptyque et sa magie donne à comprendre le pourquoi des choses. Ceci étant, le scénario de Raule peut dérouter, car à trop mélanger les genres et les histoires dans l’histoire, la richesse peut devenir confusion à l'image de la confession finale, un rien amphigourique. Toutefois, ceci n'empêche pas d’apprécier la qualité du travail réalisé par Gabor qui livre une partition graphique toujours aussi attrayante et capable, malgré quelques petites faiblesses, de gérer les séquences les plus dynamiques comme les plus intimistes.

La fille d’Ériu conclue ce premier cycle fort honorablement. Reste à savoir si le public sera suffisamment au rendez-vous pour permettre à Isabellae de poursuivre sa mission vers les prairies de la verte Érin dans Sous le tombeau de 500 rois

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Isabellae
3. Filles de Ériu

  • Currently 3.86/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (28 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    33phoenix Le 05/01/2016 à 03:51:25

    Isabellae finit par retrouver sa sœur, mais cela ne se passe pas comme elle l'imaginait. A travers des révélations sur sa mère, faite par sa sœur, isabellae découvre sa destinée, qui la mènera vers la terre des ancêtres. Un scénario toujours bien mené, tambours battants, des dessins toujours aussi magnifique... Bref, une excellente série à ne pas louper !