Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A lbum en provenance de l'écurie Fluide Glacial, La bureautique des sentiments fait évidemment dans la plaisanterie, la grosse, la grasse. À la satire professionnelle, les assurances dans le cas présent, Jorge Bernstein et Julien/CDM (Cosmik Roger, Business is business) ont ajouté une dimension humaine en la personne de leur héros, Michel, un employé peu empathique à tendance geek très marquée. Ce sommaire varié devrait particulièrement plaire aux amateurs d'humour noir.

Sur le papier, le mélange de l'univers de Jean-Claude Tergal avec celui de Dilbert ou de Caméra Café peut paraître alléchant, malheureusement, dans les faits, ce n'est pas vraiment le cas. Si les histoires sont globalement réussies et variées (BD classiques, mais aussi gags en une case à la manière des dessins de presse), la greffe entre les perles des contrats multisupports et les tentatives désastreuses de vie sociale du personnage principal ne prend pas vraiment. Michel pourrait travailler dans n'importe quelle grosse entreprise sans que celle-ci ne change quoi que se soit au déroulement de son existence. Au final, les situations sont drôles, souvent astucieusement imaginées (bien que répétitives par moments) et joliment croquées. Par contre, telle une brève de comptoir, elles ont la fâcheuse tendance à être immédiatement oubliées une fois la page tournée.

Le ton de la série est peut-être victime du changement de support : ce qui « passait » à petite dose dans un périodique devient rapidement indigeste au sein d'un recueil.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

La bureautique des sentiments

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.