Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Quatre couleurs

14/07/2014 2748 visiteurs 5.0/10 (1 note)

B laise Guinin s’est lancé un défi : réaliser une bande dessinée uniquement à l’aide d’un Bic quatre couleurs. D’où le titre, vous l’aurez compris. Au-delà de la ‘prouesse’ recherchée, quel intérêt porter à cet album qui voit deux amis échanger leur identité pour passer un examen l'un à la place de l’autre ?

Tout d’abord, il y a en permanence dans le récit cette volonté d’insister sur les quatre couleurs en question, comme autant d’entames de chapitre et de moyens d’accorder l’histoire au concept de départ. Il faut bien reconnaître que cela fonctionne, la méthode semblant inspirer plus que brider l’auteur. Malgré tout, l’impression d’artificialité reste présente, comme si, au fond, le lecteur sentait confusément que tout cela était un peu vain. En dernière instance, difficile d’affirmer que le tout y gagne en profondeur.

Ensuite, il y a un rendu graphique qui se démarque du reste de la production, avec en plus une réelle efficacité dans la narration. Tout s’enchaîne très bien, à vrai dire, et le suspense est assez habilement entretenu. Le mérite de Blaise Guinin est de ne pas se borner à un exercice de style formel, greffant à sa démarche un déroulement maîtrisé à défaut d’être vraiment novateur. À ce titre, on pourra regretter que l’originalité du procédé ne trouve pas un plus grand écho dans le propos.

Enfin, les dialogues témoignent d’une grande méticulosité : les personnages s’expriment réellement devant leur public, avec naturel et crédibilité. La mise en scène fait le reste et rend la lecture très fluide.

Que dire pour conclure ? Sans doute que le challenge est relevé de belle manière, mais que, malgré ses qualités, Quatre couleurs reste au rang de la curiosité amusante.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Quatre couleurs

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.