Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Passe-Passe 1. Passe-Passe

19/06/2014 3208 visiteurs 6.0/10 (1 note)

Évoquer la mort auprès des plus jeunes, tel est le défi que Delphine Cuveele, secondée par Daԝid au dessin, entreprend de relever dans Passe-passe. Un exercice difficile, pour ne pas dire périlleux, tant la tentation est grande de s’adonner au pathos. Ici, l’écueil est évité, largement même, le ton se révélant léger et la disparition s’orchestrant sur le mode d’une métaphore emplie de poésie et qui, bien que muette, ne manque nullement d’être des plus éloquentes.

En trente-six planches, l’auteure délivre son message : le départ d’un être cher, aussi triste qu’il soit, fait partie intégrante du cycle de la vie auquel nul n’échappe. C’est pourquoi elle s’efforce de présenter ce passage inévitable sans jamais le dramatiser. Si l’issue se profile dès les premières pages à travers la présence d’un papillon fantomatique qui s’arrête sur la tête d’une grand-mère, le déroulement de la journée qui suit ne met en scène que des émotions positives. Celles-ci correspondent en fait à tous les bons moments partagés par l’aïeule et sa petite-fille, mais aussi à ses caractéristiques qui nourriront la mémoire de sa descendante.

Progressive, la fin de la vieille dame trouve tout son sens visuellement, puisque, perdant petit à petit ses couleurs, elle les transmet au coléoptère omniprésent qui se pare ainsi de teintes chatoyantes jusqu’à ce que la mamie s’efface ne laissant que la trace colorée de son souvenir. Cette vision éthérée de la mort possède une justesse certaine et se veut délibérément positive. Cependant, d’aucuns pourront, à raison, déplorer ce côté trop gentil, trop rêveur, qui ne fait nulle place au chagrin qu’entraîne une perte. Ce serait oublier que l’album s’adresse prioritairement aux enfants et que si elle ne s’exprime pas forcément par des larmes, la douleur prend ici forme sous l’effet de l’étonnement de la fillette à chaque fois que sa grand-mère devient plus diaphane. Au final, le tour de passe-passe fait son effet. Que demander de plus ?

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Passe-Passe
1. Passe-Passe

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.