Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Amazigh Amazigh, itinéraire d'hommes libres

09/06/2014 3779 visiteurs 6.0/10 (1 note)

M ohammed, adolescent marocain rêvant d’une future vie d’artiste, tiraillé entre sa soif de reconnaissance paternelle et ses propres aspirations, entraîné par ses potes d’enfance, se retrouve bientôt à oser lui aussi l’exode, à rejoindre le flot intarissable des candidats à la clandestinité tentant par tous les moyens de gagner la forteresse Europe. Un peu malgré lui, mais ne pouvant reculer une fois le premier pas fait, après diverses tribulations aux mains des passeurs et autres profiteurs de misère dépouillant sans vergogne d’encore plus pauvres qu’eux, il finit par mettre le pied sur une plage des îles Canaries. Pour y être aussitôt pris en chasse par la Guardia Civil espagnole, arrêté, interrogé, ballotté entre centre de rétention et prison, refoulé…

Toujours épris de sensationnalisme facile, les médias nous abreuvent régulièrement des images ahurissantes de ces loqueteux escaladant par grappes les barbelés à nos frontières, ou des témoignages déchirants à chaque naufrage tragique rejetant son lot de corps sans vie, mais bien peu nous renseignent sur ce qui se passe après, sur la réalité policière et administrative à l’œuvre aux lisières du continent. Le récit de Mohammed Arejdal renvoie aux figures classiques de l’exilé, la bienveillance humaniste des uns, le zèle répressif des autres, la froideur bureaucratique de la plupart. Au regard des drames innombrables jalonnant l’histoire récente des demandeurs d’asile, les péripéties du jeune berbère sont sommes toutes assez communes, et c’est bien plutôt la marque indélébile qu’elles laisseront dans son esprit qui ressort de cette aventure.

Cedric Liano, prof de dessin dont c’est là la première BD publiée, illustre les souvenirs de son ami d’un crayon fluide et léger, jouant les dégradés de gris plutôt que l’encrage contrasté, alternant quelques larges vues contemplatives, atmosphériques, avec les cadrages dynamiques des strips narratifs. Des scènes plus contemporaines, montrant le héros désormais devenu un artiste plasticien reconnu, imprime un rythme constant à l’intrigue en servant habilement de contrepoint.

À la fois documentaire et récit initiatique, Amazigh, Itinéraire d’hommes libres est une jolie lecture enrichissante, militante sans être didactique, l’illustration humanisée d’une réalité déshumanisante.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Amazigh
Amazigh, itinéraire d'hommes libres

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Gelweo Le 20/12/2014 à 14:27:50

    Récit très touchant, mis en image avec talent et sensibilité...
    à découvrir !
    (l'album a reçu le prix Première Bulle au festival d'Angers BD)