Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

L'homme qui n'aimait pas les armes à feu 3. Le mystère de la femme araignée

15/05/2014 13065 visiteurs 7.0/10 (5 notes)

V ous souvenez-vous de Tim Bishop, le petit jeune qui en pinçait pour Margot de Garine ? Le gaillard est toujours sur la piste de la belle, même si ses sentiments ont changé. Ne l'a-t-elle pas abandonné, ficelé à un rocher au milieu de nulle part ? De leur côté, Byron Peck et Knut Hoggaard sont aussi remis sur selle et filent vers le Canyon de Chelly. D'ailleurs, tout le monde semble se diriger vers ce lieu emblématique de la culture navajo. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour la fortune/l'honneur/la vengeance (rayer les mentions inutiles) ?

Wilfrid Lupano continue sa relecture personnelle de l'Histoire des USA dans Le secret de la femme araignée. Comme à son habitude, le scénariste du Singe de Hartlepool mêle habilement, avec pas mal de poudre, farce et critique acerbe. Ainsi, le potier navajo déjà aperçu dans les tomes précédents se révèle être un vrai-faux indigène pour photographies « authentiques », tandis que la troupe tombe sur William, un vrai Noir ancien esclave devenu indien par la force des choses. Comme le dit Tim : « Il y a un problème d'identité dans ce pays » ! Lupano écorche avec jubilation les stéréotypes de la conquête de l'Ouest en retournant les faits, pour le plus grand plaisir du lecteur. Techniquement, la construction narrative est sans faute. Retours en arrière, scènes d'action, moments absurdes (les dialogues font toujours mouche) et plus graves s’imbriquent les uns dans les autres d'une manière fluide, quasiment naturelle. Résultat, un album dense, mais parfaitement maîtrisé.

Graphiquement, Paul Salomone rend une copie à l'unisson. Style précis, cadrages audacieux made in Hollywood et galerie de tronches pas piquées des vers (les bonnes sœurs façon Marie-Thérèse des Batignolles chère à Maëster, par exemple) remplissent les planches. Toujours à la limite de la caricature sans tomber dans l'excès, le dessinateur garde juste ce qu'il faut de distanciation : oui, une farce, mais profitez de rire maintenant, ça ne va pas durer. Dernier point remarquable, les couleurs de Simon Champelovier s'insèrent harmonieusement aux dessins. En effet, celles-ci sont denses, bien en place, mais n'étouffent jamais le trait minutieux de Salomone. Comme pour le scénario, l'exercice est extrêmement équilibré du début à la fin.

Western parodique et sombre constat à la fois, L'homme qui n'aimait pas les armes à feu continue à étonner et à détonner. Suite et fin de cette brillante série dans le prochain tome.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'homme qui n'aimait pas les armes à feu
3. Le mystère de la femme araignée

  • Currently 4.26/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (121 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 25/04/2018 à 18:05:23

    Ca continue sur les chapeaux de roue! Même si les principaux "héros" de cette série sont quelque peu en retrait dans cet épisode, au profit de nouveaux personnages. Mais peu importe, la lecture est toujours aussi sympa. Ce western ne semble pas très réaliste (malgré plusieurs éléments de l'Histoire des Etats-Unis mis en avant), mais peu importe, c'est justement cela que j'apprécie. Le dessin est toujours très bon et le scénario mélange efficacement scènes d'action, passages humoristiques et moments plus intimistes. De la belle ouvrage jusqu'ici.

    kurdy1207 Le 06/09/2017 à 10:22:20

    Ce tome 3 fait la part belle à Margot la manipulatrice. C’est dans son ADN, elle ira même jusqu’à se servir de la petite navajos Lucille recueillit par des sœurs. Elle sait parfaitement utiliser ses charmes et la crédulité de ceux qui se mettent en travers de son chemin. Lui faire confiance s ‘apparente à de la flagellation.

    Une suite toujours au niveau. Cette série est une vraie réussite.

    CriticaBD Le 30/07/2016 à 09:57:20

    C'est avec plaisir qu'on retrouve là où on les avait laissés, nos protagonistes dans cette course-poursuite dans l'Ouest américain à l'époque des cow-boys.
    Le dessin est toujours aussi fin et reste un délice à lire. On est plongé dans l'époque et la mise en couleur n'y est sans doute pas étrangère. Les décors sont principalement ceux que l'on pourrait voir dans le grand canyon, à savoir désert, rocailles et couleur orange. Malgré le peu de variation que ce décor peut permettre, on ne se lasse pas du dessin et des ambiances. Les visages des personnages ont parfois un aspect cartoon mais en restant très réaliste et très expressif.
    En ce qui concerne l'histoire, il est important de savoir que l'histoire sera complète en quatre volumes. Celui-ci est donc l'avant dernier. Bien que l'histoire soit enjouée et soutenue, j'ai l'impression que le scénariste cherche à placer des éléments qui lui serviront dans le dernier épisode, tel la présence d'une jeune indienne, qui, n'en doutons pas, aura son importance à la fin. Par conséquent, j'ai moins eu une impression d'homogénéité et de temps soutenus et de temps de repos dans cet album que dans les deux précédents. Le ton est plus constant et ne ménage que peu de temps de repos. Ce n'est pas grave en soi mais cela donne un sentiment d'un album qui est là pour préparer la suite (donc la fin) avec des éléments qui devaient être posés. Cela le rend plus compact et donc peut-être moins réjouissant que les deux premiers.

    Hugui Le 13/07/2014 à 14:44:58

    Comment tout cela va finir ? Margot a vraiment le don pour se faire des ennemis ! Et pourtant elle est presque touchante dans son désir d'en sortir, dans la veine de la Chihuahua Pearl de Blueberry. D'ailleurs tous les protagonistes malgré leur défauts et leur bassesse restent attachants et on craint vraiment pour eux dans le dernier tome, ils ne pourront pas tous s'en sortir, ou alors Lupano est un génie !
    Et comme en même temps ils nous font rire et même réfléchir sur la condition humaine, vivement la chute.
    Et bravo pour les dessins à la hauteur du récit qui font de cette série un must à ne pas manquer.

    aldo 1975 Le 09/06/2014 à 14:49:14

    Rare sont les séries qui album après album suscite un intérêt grandissant. Cette série en fait partie.
    Le plaisir ne quitte jamais le lecteur durant ces trois tomes, et l'attente du quatrième et dernier opus risque d'être longue.
    Définitivement indispensable.

    bd91130 Le 02/06/2014 à 21:18:45

    Tome 1 : on plante le décor. Tome 2 : long flash-back pour donner de l'épaisseur au scénario. Tome 3 : la galerie de personnages s'agrandit.
    Je n'ai jamais été déçu par cette série. L'humour est là, le dessin nickel, l'histoire des Etats-Unis sans concession, le western est original, avec de temps à autres un parfum de Blueberry ou de Cartland. L'histoire ne se prend pas trop au sérieux, tout en offrant matière à réflexion. Les personnages sont souvent attachants, parfois amusants, un peu ignobles ou ridicules. Que du bonheur à lire, même si Margot est un peu en retrait dans ce tome 3. Je conseille très fortement....