Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

J ody Mackinley vit depuis six ans avec le souvenir d'Abby, sa fille mystérieusement disparue, lorsque qu’elle est informée, qu’en ville, le procès de Buck Macfly, accusé de kidnapping d’enfants, va se tenir. La veuve, accompagnée de son fils Sean, s’y rend avec le secret espoir d’apprendre ce qui est arrivé à Abby. Or, il s’avère que l’homme incriminé semble connaître feu son mari et affirme savoir ce qu’il est advenu de la petite. Promis à la pendaison, il ne parlera qu’en échange de sa liberté.

Christian de Metter s’attaque au western et, le moindre que l’on puisse, c’est qu’il réalise un ouvrage totalement immersif. Tous les codes attendus dans ce style d’histoires sont présents. On y trouvera la violence propre à cette époque, le racisme envers les noirs, la présence des natifs par l’intermédiaire d’une évocation de leur génocide, la chevauchée dans une nature sauvage et parfois hostile, les embuscades et autres échanges de tirs. À partir de cette matière, l’auteur développe, avec une habileté qui lui est coutumière, une véritable intrigue policière, avec enlèvements d’enfants, suspect, faux-semblants et suspense intelligemment distillé.

Tous est mis en œuvre pour délivrer un drame bouleversant, s’appuyant sur des dialogues efficaces et une solide définition de la psychologie des personnages. La maîtrise du rythme, des enchaînements et des rebondissements – jusqu’à l’épilogue qui vient fournir un dernier éclairage – font de cet album un modèle du genre.

Bien entendu, une telle perle doit posséder un écrin à sa hauteur. Le dessin de l’artiste en fournit un de toute beauté : un crayonné réaliste dans une teinte monochrome et aux accents jaunes/orangés qui varient selon la lumière, traversé de rouge lorsque le sang coule. Tout est magnifiquement ciselé, des visages expressifs aux cadrages cinématographiques. Christian de Metter utilise à merveille le format plus ample que celui de ses œuvres dans la collection Rivages/Casterman/Noir. Le recours à des grandes cases lui permet de faire ressentir l’atmosphère des grands espaces américains comme d’insuffler une véritable tension aux événements à travers des gros plans saisissants.

La perfection n’existe pas, mais cela n’a pas d’importance, ce qui s’en approche est déjà tellement bon.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Rouge comme la neige

  • Currently 4.24/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (38 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BudGuy Le 03/10/2021 à 15:10:47

    Un subtil mélange des genres (western, enquête policière, critique social, drame familial), un dessin au crayon qui renforce le côté brute de décoffrage, de l'histoire peu de couleur à l'exception du rouge pour le sang, un scénario ménageant habilement son suspense, des rebondissements au compte-goutte bien amenés, des personnages bien écrits.

    Christian De Metter réalise un très bon "one-shot" qui mérite plusieurs lectures afin d'en saisir toutes les qualités et subtilités. Un régal.

    bulle.noire Le 12/06/2021 à 22:11:15

    Western, polar, drame familial, road-movie enneigé…. Rouge comme la neige est un peu tout ça à la fois !

    C’est d’abord un scénario solide et riche en rebondissements. Une mère veut retrouver sa fille disparue il y a 6 ans. Elle libère le principal suspect qui l’emmène alors sur les chemins neigeux du Colorado afin de retrouver Abby. Un snow-trip qui ne sera pas de tout repos, entre révélations, faux coupables et vrais gentils…

    Que dire de l’incroyable travail graphique ? Si on reconnait la patte De Metter, on ne peut qu’être impressionné devant le choix chromatique – ce rouge sang ! -, les coups de crayons, les hachures, les plans qui donnent vie à cette histoire et à ces personnages.

    Encore une sacrée réussite pour Christian De Metter dans un style un peu différent mais avec toujours autant de maîtrise et de talent !

    Erik67 Le 25/08/2020 à 19:56:55

    Encore une fois, je suis scotché par ce que je viens de lire. Cet auteur à savoir Christian de Metter s’est véritablement bonifié avec les années pour accomplir des œuvres totalement remarquables aussi bien sur un plan graphique que sur le plan scénaristique. C’est assez rare pour le souligner dans la profession s’agissant d’un auteur complet. Il signe là l’un de ses plus beaux albums en démontrant richesse et tout son potentiel. Il fallait quand même le faire après son fameux Shutter Island.

    En effet, la lecture m’a procuré un plaisir tenace et constant de bout en bout. Le récit n’est pas linéaire car des surprises sont éparpillées jusqu’à la dernière case. J’ai rarement été aussi satisfait et enthousiaste à la fin de ma lecture. C’est riche et agréable à lire grâce à un contenu maîtrisé et intelligent. Bref, on se délecte même sur le dessin : puissant et envoutant. Que dire également de cette mise en page de toute beauté ?

    On va suivre le parcours de cette mère de famille, veuve de surcroît, qui est prête à tout pour retrouver sa fille disparue il y a près de 6 ans dans le Colorado. Il n’y aura pas de grand démarquage par rapport aux autres œuvres mais une maîtrise dans le scénario cohérent avec des personnages bien campés psychologiquement. L’immersion dans le western est réussie à bien des égards.

    Sans faute également pour une édition de qualité. On est royalement servi par un grand format où les couleurs sont éclatantes (voir ce rouge écarlate qui ressort sur la neige blanche). On ne se moque pas du client. On cèdera alors assez facilement à la sirène du commerce pour un nouveau joyau dans votre collection. Un résultat bluffant et sidérant. Voilà ce qu’est véritablement l’excellence. Un polar sur fond de western plus que sympa. Sublime !

    yopinet Le 05/01/2019 à 18:19:54

    Un magnifique album à tout niveau.

    Tout d'abord le livre est agréable à tenir en main, la couverture cartonnée et le papier sont de grande qualité.

    Ensuite le dessin est magnifique. Le crayonné du dessinateur donne une dimension supplémentaire à l'histoire.

    Enfin, le scénario est très original. A mi chemin entre le road movie, le survival et le drame familial, nous sommes dans un mélange de genre très subtil.

    meuillot Le 18/06/2015 à 16:56:50

    ça me fait toujours quelque chose d'attribuer la note maximale à une œuvre. Mais franchement, comment peut-il en être autrement ? 5/5 se traduisant par "indispensable" sur BD Gest, c'est bien l'adjectif approprié lorsqu'on a fini de s'approprier les riches cases de C. De Metter.

    Bien que je sois un inconditionnel de l'auteur, je n'avais jamais été si loin dans ma note (mais elles montent toujours haut ! :) )

    Ce qui a fait la différence se traduit par 2 distinctions non négligeables : C. De Metter scénarise lui-même "Rouge comme la neige" et, surtout, ses dessins si authentiques respirent enfin ! Grâce à un grand format qui permet aux cases d'offrir encore + de superbes détails.

    C'est beau, c'est puissant c'est colorisé avec un bichrome jaune-orangé ou seul le rouge intervient en adéquation avec le sang qui coule. Magnifique !

    L'histoire est fluide, sans faille. En s’appuyant sur un contexte historique réel de la fin du XIXè siècle, Le massacre de Wounded Knee (opération militaire américaine qui m'était inconnue), C. De Metter met en scène une femme et son fils dont le paternel est mort au combat. Un autre membre de la famille, une petite fille, a été enlevé, six ans auparavant. Le duo restant vit avec ses douleurs jusqu'à ce jour où un homme leur laisse un infime espoir de retrouver celle qu'il considérait comme perdue...

    Agrémenté de multiples rebondissements, c'est une œuvre qui ne peut pas laisser indifférente. Au pire on passe un excellent moment, au mieux on est littéralement transporté dans cette Amérique de 1896 : pour ma part, j'y étais...

    Définitivement, C De Metter est un monstre sacré du neuvième Art.

    Hugui Le 20/01/2015 à 23:02:38

    Un western policier bien noir et bien désespéré, habilement construit pour guider le suspens jusqu'au bout, et mis en image de façon originale avec un dessin sépia crépusculaire qui cadre bien avec l'ambiance. De la bel ouvrage donc, peut-être un peu trop exercice de style pour émouvoir vraiment.

    Zeul Le 31/08/2014 à 00:50:32

    Très bonne bd dans une atmosphère de western sympa. Le coup de crayon réaliste m'a beaucoup plu, notamment pour rendre les effets de lumière. A conseiller.

    herve26 Le 04/05/2014 à 19:10:37

    Avec Rouge comme la neige , Christian de Metter nous offre un véritable polar digne des meilleurs auteurs du genre, sur fonds d'histoire indienne (avec l'évocation de la bataille de Wounded Knee). En situant l'action en hiver 1896, dans le Colorado, le dessinateur de Metter, cette fois ci, se permet le luxe de livrer aux amateurs de Western un ouvrage magnifique. Entre le crayonné (surtout pour les flash-back) et le dessin,les planches sont d'une beauté incroyables. On ressent à la fois la magie des grands espaces et le désespoir de Mme Mackinley, partie à la recherche de sa fille Abby, enlevée dans de mystérieuses circonstances.
    Mais ce qui fait la force de cette histoire, ce sont les rebondissements riches et nombreux qui font de ce one shot un ouvrage remarquable.
    En outre, cette histoire est fort bien construite avec un scénario parfaitement huilé: la dernière partie "6 ans plus tôt" renvoie aux premières pages de l'album (page 11, notamment, avec l'apparition d'un personnage qui pourrait paraitre insignifiant)

    Enfin, le titre choisi "Rouge comme la neige" reflète parfaitement l'ambiance de l'album aux planches monochromes, sauf lorsque le sang coule (où le rouge ressort des planches).

    Un excellent album qui mérite d'être lu mais aussi relu tant l'album est riche sur de nombreux points. A noter, que cet ouvrage est présenté sur 110 pages, dans un grand format, et sur un papier de qualité.
    Bref du bel ouvrage.
    Avec "Shutter Island", Christian de Metter signe là son meilleur album, à mon avis.