Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Harpignies

05/05/2014 3277 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

H enri Joseph Harpignies (1819-1916) fut un célèbre peintre paysagiste de l’école de Barbizon. Éric Harpignies est son lointain descendant et notre contemporain. C’est lui dont le lecteur emboîte le pas, découvrant un quotidien somme toute assez banal. Tout juste a-t-il hérité de son aïeul une fibre artistique qu’il cultive en dilettante, partagé entre un intérêt quasi forcé – hérédité oblige – pour la peinture et une passion plus personnelle pour la musique. Encore que son illustre ascendant taquinait aussi de l’instrument quand il ne maniait pas le pinceau.

Là se trouve résumée la vie d’Éric, entre un héritage à porter et un chemin à se frayer. Et même si le nom de l’Ancien a quelque peu été oublié au fil des ans, le Jeune n’en ressent pas moins un attachement profond à son œuvre. La vente par la famille du dernier tableau en sa possession n’est évidemment pas étrangère à ce regain de foi dans le talent de son ancêtre. L’arrivée dans sa vie de Marie, jolie jeune fille éprise non seulement de lui, mais aussi des arts lui permettra-t-elle d'atteindre un nouvel équilibre ?

L’histoire telle qu’elle est racontée prend des airs pour le moins légers, avec un dessin délicat, une mise en couleur douce et des dialogues qui s’élèvent assez vite, portés par l’humour et le badinage. En adéquation avec les toiles très sages des peintres paysagistes, Elric ne fait pas dans l’esbroufe, et ça lui va plutôt bien. À peine se permet-il, quand ce sont les notes qui l’emportent sur les images, de libérer son trait, de lui insuffler avec pertinence un peu plus de vie et de mouvement. Pour le reste, le récit suit son cours, calmement, sans faire de vague, mais avec une vraie justesse.

Reposant. C’est par ce mot, sans doute, que cet album atypique et à forte teneur autobiographique peut le mieux être décrit. Cela n’en fait pas un chef d’œuvre, mais tout de même une belle réussite. Et surtout une curiosité, loin de l’uniformité ambiante.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Harpignies

  • Currently 4.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 01/09/2020 à 20:23:47

    Harpignies était un célèbre peintre du XIXème siècle connu pour ses représentations de la nature. Il aimait peindre les arbres et les paysages. Son nom est tombé dans l’oubli car il y a eu une succession de vagues et de courants plus modernistes qui ont entériné cette manière de peindre. Pour autant, il a connu le succès de son vivant en étant de multiples fois décoré par la IIIème République. C’est tout l’itinéraire d’un artiste oublié !

    Son descendant est un jeune adulte qui se trouve être l’un des deux auteurs. Sa famille a dû vendre aux enchères l’un des derniers tableaux qu’elle possédait pour des raisons de moyens. A partir de ce fait, les auteurs ont élaboré une histoire qui n’a plus rien d’autobiographique à moins que. Il s’agissait de faire le lien entre deux êtres qu’une centaine d’années séparent et qui ont pour goût commun à la fois la musique et la peinture.

    J’ai bien aimé l’originalité de ce récit fantasmé qui nous fait alors sortir de l’ombre un honnête peintre. Son successeur ne sera pas si honnête que cela s’il n’était pas tombé sous le charme venimeux d’une belle jeune femme aux accents vénaux pour devenir un vulgaire faussaire. Outre ce faux pas, ce couple va pouvoir s’en sortir grâce à la créativité musicale.

    Le trait du dessin m’a littéralement séduit malgré son classicisme style Hergé. C’est assez bizarre moi qui suis un adorateur du trait réaliste. On arrive à ressentir les émotions des personnages. Il y a comme quelque chose d’assez sensuel. Bref, on est tout de suite captivé par une histoire vivante et sensible sur le croisement de deux destins.

    fleur Le 10/07/2014 à 20:16:53

    On lit quelques pages peu passionnantes et fait connaissance avec un personnage apparemment sans grande personnalité... puis tout doucement, on s'abandonne au charme de ces gens et de cette histoire et on en émerge littéralement enchanté.
    Surprenante et très agréable lecture.

    Bourbix Le 17/05/2014 à 20:21:07

    Un album attachant sur lequel on s'attarde volontiers. Des dessins tout en rondeur et un scénario aussi simple que gentiment absurde. Et un artiste-peintre à découvrir. A lire absolument, voire à posséder.